International
URL courte
L'Etat islamique (2014) (1131)
521471
S'abonner

Le 17 août, des bombardiers russes Su-34 ayant décollé de l'aérodrome de Hamadan en Iran ont effectué un raid massif contre les positions du groupe terroriste Etat islamique dans la province syrienne de Deir ez-Zor.

Le ministère russe de la Défense a annoncé aujourd'hui que des bombardiers russes déployés à l'aérodrome de Hamadan sur le territoire iranien ont effectué un raid aérien contre les positions de Daech en Syrie ayant détruit deux postes de commandement et camps d'entraînement. Plus de 150 djihadistes, des mercenaires étrangers compris, ont été abattus.

A Tupolev Tu-22M3
© Photo. Ministry of defence of the Russian Federation
Des bombardiers russes déployés à l'aérodrome de Hamadan, sur le territoire iranien ont effectué un raid aérien contre les positions de Daech en Syrie, a annoncé aujourd'hui le ministère russe de la Défense. Ils ont détruit deux postes de commandement faisant également office de camps d'entraînement. Plus de 150 djihadistes, mercenaires étrangers compris, ont été abattus. 

"Le 17 août un groupe de  bombardiers russes Sukhoi Su-34 partis de l'aérodrome de Hamadan en Iran ont effectué un raid aérien contre les sites du groupe terroriste Etat islamique sur le territoire de la province syrienne de Deir ez-Zor", indique le communiqué du ministère. 

Tous les avions russes participant à la mission sont rentrés à la base. 

"Les bombardiers ont été protégés par des chasseurs Sukhoi Su-35S déployés à l'aérodrome de Hmeimim (Syrie). Une fois la mission accomplie, tous les avions russes ont regagnés leur aérodrome", précise le communiqué. 

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

Des bombardiers russes frappent Daech depuis l’Iran
La Russie autorisée à déployer des bombardiers en Iran
La présence de bombardiers russes à Hamadan centre le rôle de l’Iran au Moyen-Orient
Le basketteur Kobe Bryant parmi les victimes d'un crash d'hélicoptère aux États-Unis - vidéos
Tags:
aérodrome, frappe aérienne, Su-34, Etat islamique, Iran, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik