International
URL courte
Syrie: la Russie frappe Daech depuis l'Iran (14)
12230
S'abonner

La coopération entre Moscou et Ankara dans le cadre des opérations antiterroristes en Syrie est essentielle pour le règlement syrien, selon un analyste politique turc.

Drapeau turc
© Sputnik . Владимир Астапкович
Cette coopération devient encore plus pertinente sur fond d'utilisation par la Russie de la base aérienne iranienne d'Hamadan pour frapper des cibles terroristes en Syrie. Hasan Ali Karasar, analyste politique, professeur à l'Université Atilim à Ankara, estime qu'en cas de succès, la coopération russo-turque permettra de résoudre la crise syrienne.

Dans un entretien à Sputnik, il commente également la fermeture de la frontière turco-syrienne et la possibilité d'ouvrir la base aérienne turque d'Incirlik à l'aviation russe.

Selon M.Karasar, le processus de normalisation des relations turco-russes a ouvert la voie à un mécanisme de négociation, par lequel les deux pays seront en mesure de mieux comprendre les positions de chacun sur le règlement syrien.

"A mon avis, le succès de la coopération turco-russe dans ce domaine est en grande partie essentiel pour le règlement du problème syrien", a-t-il souligné.

En ce qui concerne la perspective de fermeture de la frontière turco-syrienne, M.Karasar a fait remarquer qu'il n'était pas facile de rendre impénétrable la frontière turco-syrienne dans tous les sens. Néanmoins, selon lui, les progrès des négociations indiquent que maintenant le passage de la frontière ne sera pas effectué aussi facilement que les années précédentes.

En outre, l'analyste politique turc estime qu'Ankara ne prendra pas l'initiative d'ouvrir la base d'Incirlik pour des avions russes dans le cadre des opérations antiterroristes en Syrie.

"La Russie est déjà un pays qui a officiellement assuré sa présence militaire en Méditerranée orientale. Je ne pense pas que la Russie aura besoin d'une base militaire turque. Il est peu probable que cette question soit sérieusement discutée par les parties", a déclaré l'analyste.

Dossier:
Syrie: la Russie frappe Daech depuis l'Iran (14)

Lire aussi:

L'Otan n'est pas un obstacle, Ankara veut l'armement russe
Selon Ankara, l'Occident risque de "perdre" la Turquie
L’alliance stratégique russo-iranienne passe à l’étape supérieure
Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Tags:
coopération, crise syrienne, Russie, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook