Ecoutez Radio Sputnik
    Le drapeau syrien à Alep, Syrie

    L'Onu espère que la Russie, l’Iran et la Turquie résoudront la crise syrienne

    © Sputnik . Michael Alaeddin
    International
    URL courte
    40381

    Le porte-parole adjoint du Secrétaire général de l'Onu espère que les contacts tripartis de la Russie, la Turquie et l'Iran aideront à résoudre la crise syrienne.

    "Nous voulons voir que tout le monde dans la région et toutes les parties qui sont liées à cette situation (en Syrie, ndlr) travaillent avec l’Onu et aident à faire progresser le processus des pourparlers syriens", a annoncé Farhan Haq.

    Plus tôt, le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif avait proposé d'organiser une réunion trilatérale comprenant la Turquie, la Russie et l'Iran visant à discuter des moyens possibles pour résoudre la crise syrienne dans l'intérêt des pays de la région.

    La semaine dernière, M. Zarif, à la tête d'une délégation, s’est rendu à Ankara en visite officielle où il a rencontré son homologue turc Mevlut Cavusoglu et, selon l'agence IRNA, le président turc Recep Tayip Erdogan.

    Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov a déclaré à son tour, qu'il avait discuté ce lundi à Téhéran avec le ministre iranien des Affaires étrangères de la situation en Syrie dans le contexte des accords récents entre la Russie et la Turquie.

    Auparavant, le ministère russe de la Défense avait déclaré que des bombardiers à long rayon d'action Тu-22М3 et des bombardiers tactiques Su-34 avaient décollé de l'aérodrome d’Hamadan en Iran et frappé des cibles des groupes terroristes Daech et Front Al-Nosra, récemment rebaptisé Front Fatah al-Cham, dans les régions d'Alep, de Deir ez-Zor et d'Idlib.


    Lire aussi:

    Des Su-34 russes frappent Daech en Syrie depuis l'Iran
    Une nouvelle arme russe testée en Syrie
    Syrie: reprise à Daech, la ville de Manbij reprend une vie normale
    Syrie: une entente Washington-Moscou bloquée par le Pentagone et la CIA
    Tags:
    coopération, politique étrangère, crise syrienne, Mohammad Javad Zarif, Turquie, Russie, Iran, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik