International
URL courte
Situation en Turquie après le putsch raté (43)
353
S'abonner

Le 15 juillet au soir, la Turquie a connu une tentative de coup d'Etat militaire. Après avoir étouffé le putsch, les autorités du pays ont engagé des purges sans précédent.

Les autorités turques ont arrêté 40.000 personnes au cours du mois qui a suivi la tentative de coup d'Etat. 20.000 d'entre elles ont été mises en garde à vue, a annoncé mercredi le premier ministre turc Binali Yildirim, précisant que quelque 80.000 fonctionnaires d'Etat avaient été licenciés.

Rappelons qu'Ankara a accusé le prédicateur exilé aux Etats-Unis Fethullah Gülen d'être le cerveau du putsch avorté. Comme l'a indiqué le chef du gouvernement turc sur les ondes de la télévision nationale, 4.262 entreprises et institutions soupçonnées de lien avec M. Gülen ont été fermées.

Un groupe de militaires a entrepris le 15 juillet une tentative de coup d'Etat en Turquie. L'armée a annoncé avoir pris le contrôle du pouvoir et publié une nouvelle constitution. Mais samedi 16 juillet les militaires rebelles ont commencé à se rendre. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que la tentative de coup d'Etat avait échoué. Le coup d'Etat avorté a fait 290 morts dont 190 civils et 100 putschistes, ainsi qu'au moins 1.400 blessés.

Dossier:
Situation en Turquie après le putsch raté (43)

Lire aussi:

Le "bras droit" de Fethullah Gülen interpellé en Turquie
Plus de 2.000 policiers mis à pied en Turquie
Après le putsch en Turquie, la tension ne cesse de monter entre Ankara et l'UE
La Turquie émet 83 nouveaux mandats d'arrêt contre les employés des tribunaux
Turquie: 2.000 ans de prison exigés pour l’ennemi N°1 d’Erdogan
Tags:
purge, interpellation, arrestation, tentative de putsch en Turquie (2016), Binali Yildirim, Fethullah Gülen, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook