Ecoutez Radio Sputnik
    Quant à l'Ukraine, l'Occident doit abandonner la politique de patronage

    Quant à l'Ukraine, l'"Occident doit abandonner la politique de patronage"

    © Sputnik . Alexei Kudenko
    International
    URL courte
    51461
    S'abonner

    Dans un entretien accordé à Sputnik, le chef de la diplomatie turque Mevlut Cavusoglu commente la situation en Ukraine et les raisons pour lesquelles elle est dans cet état.

    "Regardez ce qui est arrivé à l'Ukraine. Ils (les pays occidentaux, ndlr) l'ont constamment menacée et forcée de faire un choix entre eux et la Russie. Ils disaient +tu seras soit avec nous soit avec la Russie+. Cette approche ne sert à rien", a indiqué le ministre turc.

    Ce qui se passe en Ukraine reflète le problème principal dans la région, selon M.Cavusoglu.

    Bien qu'il y ait des divergences entre la position de Moscou et d'Ankara en ce qui concerne la Crimée, il faut comprendre ce qui a provoqué le rattachement de la péninsule à la Russie, il faut regarder la vérité en face, explique le diplomate turc.

    "Avant et après les événements en Ukraine, j'exprimais mon opinion sur cette question. Un an et demi ou deux ans avant la crise ukrainienne, je disais que si ça continuait, l'Ukraine connaîtrait ce qui est en fait arrivé. Malheureusement, c'est le cas. L'Occident doit changer son approche, son comportement, doit abandonner la politique de patronage. C'est une impasse", a souligné le chef de la diplomatie turque.

    En outre, Mevlut Cavusoglu a décrypté dans un entretien à Sputnik l'attitude critique de l'Occident envers Moscou et Ankara.

    Traitant la Russie et la Turquie en pays de sonde catégorie, l'Occident ne peut tolérer ni la critique émanant de leur part, ni la droiture qui distingue les chefs de ces deux Etats, considère le ministre turc.

    Lire aussi:

    Ministre turc: "Moscou a pris conscience du danger Gulen avant Ankara"
    L'Onu espère que la Russie, l’Iran et la Turquie résoudront la crise syrienne
    Après le putsch en Turquie, la tension ne cesse de monter entre Ankara et l'UE
    La Turquie prête à une opération conjointe avec la Russie contre Daech
    Tags:
    crise en Ukraine, Mevlut Cavusoglu, Occident, Turquie, Crimée, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik