Ecoutez Radio Sputnik
    La cybersécurité

    Pire que les perquisitions: les pirates allemands contre les programmes-espions

    © Flickr/ Yuri Samoilov
    International
    URL courte
    3017
    S'abonner

    L’Office fédéral de police criminelle d’Allemagne a élaboré en 2015 le programme spécial Remote Communication Interception Software (CIS) chargé de surveiller les citoyens. Un autre programme-espion a été également mis à jour. Quelle sont les menaces qu’ils font reposer sur la vie privée?

    L'espionnage ne peut pas être une réponse efficace aux problèmes de sécurité, toutefois une telle idée semble devenir de plus en plus répandue dans l'espace social. Selon Jorg Arweiler, représentant du Parti pirate allemand, qui donne son point de vue à ce sujet dans une interview accordée à Bolle Selke, correspondant de Sputnik, les programmes-espions représentent une menace plus grave que les perquisitions à domicile.

    "L'accès aux données est réalisé anonymement. De manière générale, l'utilisateur ne s'aperçoit pas qu'il est victime d'un programme-espion. Dans certains cas, la décision d'un tribunal est également absente. Une telle intervention est une violation grave de la constitution, des droits de base et de la vie privée, et cela ne peut pas se passer sous une telle forme", souligne l'homme politique.

    Le représentant du Parti pirate estime que le lancement du programme d'Etat d'espionnage est marqué par de graves problèmes. Les gens surveillés ne sont pas informés.

    Quelle pourrait être la voie appropriée? L'homme politique est persuadé que les problèmes de sécurité doivent être résolus via le fonctionnement traditionnel et efficace de la police. C'est la police qui doit intervenir pour garantir la stabilité.

    Lire aussi:

    Berlin s'affiche capitale végane
    Riyad veut aider Berlin dans les enquêtes sur les attentats de juillet
    Berlin renforcera la sécurité de ses soldats à Incirlik
    Face au terrorisme, Berlin envisage d'utiliser l'armée
    Tags:
    sécurité, police, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik