International
URL courte
34734
S'abonner

Le président du Venezuela Nicolas Maduro a promis jeudi que sa réaction à une tentative de coup d'Etat serait beaucoup plus dure que celle de son homologue turc Recep Tayyip Erdogan.

"S'ils (l'opposition) entreprennent une tentative de coup d'Etat, ce qui a eu lieu en Turquie paraîtra rien par comparaison à nous", a déclaré Nicolas Maduro intervenant dans l'Etat de Monagas.

Selon lui, face à une tentative de coup d'Etat le peuple vénézuélien  s'unira pour assurer la paix dans le pays.

"Mon message est le suivant: j'appliquerai  les lois d'une façon dont elles n'ont jamais été appliquées auparavant si la droite entreprend une tentative de coup d'Etat", a-t-il précisé.

Il a ajouté que le cas échéant il ferait fi de la position de l'Organisation des Etats américains et des Etats-Unis. 

Dans la nuit du 15 au 16 juillet, une tentative de coup d'Etat militaire a été entreprise en Turquie. 246 personnes (sans compter les militaires) ont été tuées et plus de 2.000 autres ont été blessées dans la nuit du putsch, dont les principaux événements ont eu lieu à Istanbul et à Ankara. 

Les autorités turques ont accusé l'imam Fethullah Gülen d'avoir organisé la tentative de putsch et ont demandé son extradition aux Etats-Unis. Fethullah Gülen, pour sa part, a condamné le coup d'Etat avorté et a rejeté toutes les accusations à son encontre.

Le Venezuela est en proie à de graves pénuries sur fond d'une inflation galopante et d'une dégringolade des revenus publics occasionnée par la baisse du prix de pétrole et une crise institutionnelle entre le président et le nouveau parlement contrôlé par l'opposition. 


Lire aussi:

Venezuela: la fin du socialisme?
La semaine de travail de cinq jours rétablie au Venezuela
Le Venezuela, le pays où la semaine de travail dure deux jours
«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Tags:
Fethullah Gülen, répression, tentative de coup d'Etat, Organisation des Etats américains (OEA), Recep Tayyip Erdogan, Nicolas Maduro, États-Unis, Turquie, Venezuela
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook