International
URL courte
2215
S'abonner

Des hackers ont tenté de prendre d'assaut les serveurs du Parti républicain des Etats-Unis.

Le système informatique de la campagne électorale du candidat républicain à la présidentielle américaine Donald Trump a été attaqué par des hackers. Ils ont également tenté de pirater d'autres ordinateurs du Parti républicain, rapportent des sources proches de l'enquête, cité par l'agence Reuters.

En 2015, le courriel d'au moins un des employés du quartier générale de la campagne électorale de Donald Trump a été contaminé par un virus qui envoyait des programmes infectieux à d'autres employés. On ignore toujours si les hackers ont obtenu un accès à l'intégralité du réseau du quartier général de la campagne.

Selon une source, le quartier général de Trump a chargé la société CrowdStrike d'assurer la sécurité de la campagne électorale. La même société a été engagée par le Comité national du Parti démocrate. Une autre source a déclaré qu'il s'agissait d'une autre société informatique.

Le 22 juillet, WikiLeaks a publié près de 20.000 messages piratés des comptes de sept responsables du Parti démocrate. Ces révélations visaient la candidate démocrate à la présidentielle américaine Hillary Clinton. Les démocrates ont affirmé que le piratage avait été effectué par des hackers russes, ce qui trahissait l'intention de Moscou d'aider le candidat républicain Donald Trump. Des allégations que ce dernier rejette catégoriquement. Le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, a considéré ces accusations comme absurdes.

Lire aussi:

Pourquoi Trump compare-t-il Clinton à Merkel?
Donald Trump assiste à un briefing confidentiel au siège du FBI
Trump dévoile sa solution pour combattre l'islam radical
Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne
Tags:
informatique, piratage, Parti républicain des Etats-Unis, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook