International
URL courte
Situation en Turquie après le putsch raté (43)
3787
S'abonner

Le prédicateur turc Fethullah Gülen accusé d'avoir organisé le putsch déjoué en Turquie est persuadé que les Etats-Unis ne trouveront pas de motifs légaux pour l'extrader.

"Je sais comment leur système judiciaire fonctionne. Ce pays fait valoir la primauté du droit et ne va pas écouter ces vaines exigences", a estimé le prêcheur islamique dans une interview accordée à la chaîne Al Arabiya.

Comme les Etats-Unis ont la réputation d'un pays qui prône l'état de droit, il espère qu'ils respecteront ainsi les procédures requises.

Pourquoi, après environ un an de tensions, la Turquie a-t-elle décidé de renouer les liens avec la Russie? Selon lui, Ankara a entrepris cette démarche par désespoir et faute de choix.

"La Turquie d'aujourd'hui a un grand nombre de problèmes. Je crois que ses récentes actions ne sont que des démarches de désespoir, vu le manque d'alternatives", a affirmé M. Gülen sans cacher son étonnement face aux tentatives actuelles du gouvernement turc de se rapprocher de la Russie alors qu'à l'époque de l'incident de l'avion russe Su-24 en novembre dernier, il la menaçait.

"Or, il faut comprendre que Poutine est un dirigeant très intelligent et je ne pense pas alors que les actions du président Erdogan puissent l'induire facilement en erreur", a confié le prédicateur.

Un groupe de militaires a entrepris le 15 juillet une tentative de coup d'Etat en Turquie. L'armée a annoncé avoir pris le contrôle du pouvoir et publié une nouvelle constitution. Mais le samedi 16 juillet, les militaires rebelles ont commencé à se rendre. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que la tentative de coup d'Etat avait échoué. Ce putsch avorté a fait 290 morts, 190 civils et 100 putschistes, ainsi qu'au moins 1.400 blessés.

Ankara a accusé le prédicateur exilé aux Etats-Unis Fethullah Gülen d'être le cerveau du putsch avorté et a demandé à Washington d'extrader l'imam.

Dossier:
Situation en Turquie après le putsch raté (43)

Lire aussi:

L'incident avec le Su-24, une "ombre noire" sur les relations Russie-Turquie
Un groupe soupçonné de liens avec le prédicateur Gülen arrêté en Azerbaïdjan
Gülen derrière les trois attentats de jeudi, selon Erdogan
Plus de 1.300 militaires turcs limogés pour lien avec Fethullah Gülen
Gülen accuse Erdogan d'aspirer à régner seul sur la Turquie
Tags:
rapprochement, relations, coup d'Etat, putsch, Vladimir Poutine, Recep Tayyip Erdogan, Fethullah Gülen, Ankara, Russie, États-Unis, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook