Ecoutez Radio Sputnik
    Hillary Clinton

    En cas d'élection de Clinton, Kiev espère recevoir des armes létales

    © REUTERS / Lucy Nicholson
    International
    URL courte
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
    23554
    S'abonner

    Le conseiller du ministre ukrainien de la Défense Zorian Chkiriak espère que la candidate démocrate Hillary Clinton sera élue à la tête des Etats-Unis en novembre prochain. Sa motivation est plus que curieuse.

    Kiev mise sur la victoire de Hillary Clinton, cette dernière ayant promis d'armer les troupes ukrainiennes, a-t-il expliqué. 

    "J'espère que Clinton sera élue. Je pense que si c'est le cas, elle adoptera une position rigoureuse à l'encontre de la Fédération de Russie et de Poutine et elle maintiendra le cap mis sur le soutien et la protection des intérêts étatiques de l'Ukraine. Je suis persuadé – et elle l'a déjà déclaré – que sous la présidence de Clinton des armes létales pourraient être livrées à l'Ukraine", a déclaré M.Chkiriak, cité par le site de la chaîne de télévision ukrainienne 112

    Un soldat ukrainien à Debaltsevo.
    © AFP 2019 Oleksander Stashevsky
    Par ailleurs, l'ambassadeur américain en Ukraine Geoffrey Pyatt a déclaré qu'une nouvelle aide militaire sera prochainement accordée à ce pays et que les livraisons antérieures "ont joué un rôle important dans le règlement du conflit". 

    Actuellement, les Etats-Unis livrent à l'Ukraine des équipements et des uniformes. En outre, des instructeurs américains assurent la formation de la Garde nationale ukrainienne.

    Dossier:
    Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

    Lire aussi:

    L'Ukraine déploie des armes lourdes le long de la frontière avec la Crimée
    La Roumanie, plaque tournante du trafic d’armes en provenance d’Ukraine
    Collapse militaro-industriel, ou comment l'Ukraine vend ses armes
    Tags:
    soutien, armes létales, armée, Présidentielle américaine 2016, Zorian Chkiriak, Hillary Clinton, Vladimir Poutine, Ukraine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik