International
URL courte
212414
S'abonner

Un marin de l'US Navy a été condamné à un an de prison pour avoir pris des photos d'un sous-marin nucléaire dans un port américain. Le marin ayant photographié des compartiments secrets a comparé son "erreur stupide" avec l'acte d'Hillary Clinton, qui avait utilisé son email personnel pour envoyer des documents contenant des secrets d'Etat.

Le marin Kristian Saucier sera en outre assigné à résidence pendant six mois. Selon les allégations présentées, le marin risquait une peine de six ans de prison.

Le procès a commencé il y a quelques mois et, en mai, le soldat a plaidé coupable pour possession non autorisée d'informations classifiées.

En 2009, il a pris six photos à l'intérieur du sous-marin nucléaire Alexandria. A cette époque, M.Saucier était ingénieur sur le sous-marin. Sur les photos, on pouvait notamment voir le compartiment du réacteur nucléaire et le poste de contrôle.

Le marin a pris les photos, sachant que cette information était secrète, mais, selon lui, il n'allait pas les montrer à des étrangers. M.Saucier a expliqué qu'il voulait simplement montrer à sa famille et à ses futurs enfants ce qu'il avait fait, quand il était dans la marine.

Son avocat a qualifié cet acte d'"erreur stupide d'un jeune homme". Le marin compare pour sa part son cas avec le scandale autour de l'e-mail de la candidate à la présidentielle américaine Hillary Clinton, qui, en tant que secrétaire d'Etat américain, utilisait son email personnel pour envoyer des documents contenant des secrets d'Etat.

Ni le FBI ni le département des enquêtes de la Marine US n'ont toutefois pu vérifier si les photos avaient été transférées à un étranger, le marin ayant détruit toutes les preuves.

Lire aussi:

Les sous-marins US, des professionnels du cyberespionnage?
La Marine US impressionnée par les sous-marins russes
Violée par un militaire US, elle est "traitée comme une criminelle"
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
Tags:
photo, secret, peine de prison, marins, sous-marins, sous-marin nucléaire, sous-mariniers, FBI, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook