International
URL courte
13326
S'abonner

Le système d'exploitation Kali Linux peut aider à lutter contre le cyberterrorisme, qui attire beaucoup les militants du groupe Daech.

L'État islamique (organisation terroriste interdite en Russie) se focalise sur le cyberterrorisme, en organisant des forums et des cours en ligne sur les outils de piratage pour les sympathisants du groupe, a déclaré dans une interview accordée à l'agence Sputnik Lars Hilse, expert stratégique en matière de cybersécurité.

"Kali Linux, système d'exploitation à source ouverte, est notamment conçu afin de rassembler et d'unifier des moyens utilisés par les hackers-terroristes grâce aux programmes de pénétration dans les systèmes, utilisés par ces derniers", a-t-il confié, ajoutant que les attaques contre l'infrastructure du système lors du processus de connexion sont plus que possibles.

Selon M. Hilse, deux facteurs majeurs sont à la base de la mise en sécurité du système Kali Linux, et "d'abord, la législation en vigueur doit être remise en cause en matière d'appui de producteurs et vendeurs du logiciel suite à des attaques violentes. Et puis, il devrait prendre conscience de l'ampleur du problème de piratage".

Kali Linux contient plusieurs outils préinstallés qui peuvent être utilisées par les hackers en herbe.

Selon Omri Moyal, vice-président de la recherche au sein d'une compagnie israélienne de cybersécurité, Kali Linux est utilisé par tous les types de hackers, qu'ils soient "méchants" ou "neutres". Ainsi, ces outils puissants peuvent devenir très dangereux s'ils tombent dans de mauvaises mains, souligne le spécialiste.

Lire aussi:

La cyberguerre contre l'Etat islamique
Le Pentagone va dépenser 35 milliards USD en cybersécurité
Le Hamas dit avoir lancé des dizaines de roquettes vers Israël, des sirènes retentissent à Tel Aviv - images
Tags:
logiciel, système, hackers, piratage, cyberattaque, Linux, Etat islamique, Omri Moyal, Lars Hilse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook