International
URL courte
6123
S'abonner

La Turquie dispose d'un immense réseau d'agents de renseignement en Allemagne.

L'Organisation nationale du renseignement turque (MIT) compte plus de 6.000 agents secrets en Allemagne, déplore le journal allemand Die Welt.

"Des agents turcs en Allemagne? Cela doit faire l'objet de sanction!", insiste le député allemand du parti Les Verts Hans-Christian Ströbele, responsable du fonctionnement des services secrets au Bundestag, précisant que les agents turcs s'activent ces derniers temps, dans une interview accordée à Sputnik.

Selon lui, ces informations doivent être immédiatement soumises à examen, car cette activité est illégale et en contradiction avec les intérêts nationaux de l'Allemagne. Le renseignement turc n'a pas le droit d'exercer des activités autonomes sur le territoire allemand, sauf les opérations anti-terroristes en coopération avec ses homologues locaux. En outre, la présence de ce grand nombre d'agents secrets constitue une menace contre plusieurs personnes d'origine turque.

A titre de réponse appropriée, M. Ströbele propose des mesures à l'égard de la communauté turque en Allemagne, des entreprises et des familles restées en Turquie.

En ce qui concerne l'expulsion de partisans de Fethullah Gülen, les officiels turcs doivent respecter les mécanismes juridiques et judiciaires. C'est aux tribunaux allemands d'emmètre les délibérés correspondants après avoir examiné tous les indices prouvant un crime grave. Mais ce n'est pas le cas pour une personne appartenant à tel ou tel mouvement ayant des adeptes en Allemagne. Donc, pas question de représailles sur le territoire allemand avant d'avoir des preuves contre des suspects concrets.

Le problème de la possible activité autonome du renseignement turc sur le territoire allemand sera au programme de la séance de la Commission de gestion au Bundestag qui a le droit de demander au gouvernement de rédiger un rapport spécial. Ensuite, après le rapport gouvernemental, ce sera le moment de tirer des conclusions, comme la possible révision de la coopération de la Turquie avec des services secrets des pays membres de l'Otan, a conclu l'interlocuteur de l'agence.

Lire aussi:

Comment Daech tisse sa toile en Europe
Daech perfectionne son transfert de kamikazes en Europe
Daech contrôle-t-il l'afflux des migrants en Europe?
Incident nucléaire à Taishan: coup dur pour l’EPR made in France, en concurrence avec les USA
Tags:
agent, menace terroriste, tribunal, services secrets, expulsions, Bundestag, Hans-Christian Ströbele, Turquie, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook