Ecoutez Radio Sputnik
    Un nuage de fumée monte depuis la ville frontalière syrienne de Jarablos

    Les USA aident la Turquie à mener son opération terrestre en Syrie

    © REUTERS/ Stringer
    International
    URL courte
    La lutte contre Daech (212)
    2598817881

    Washington accorde une assistance à l'armée turque qui a lancé mercredi une opération contre le groupe terroriste Daech dans le nord de la Syrie.

    Les Etats-Unis assurent la couverture aérienne, fournissent des données de renseignement et envoient leurs conseillers militaires pour aider la Turquie à combattre le groupe terroriste Etat islamique dans le nord de la Syrie.

    "Nous souhaitons aider les Turcs à déloger Daech à la frontière", a indiqué un fonctionnaire américain, sous le couvert de l'anonymat, à l'AFP.

    "Nous bénéficierons d'un appui aérien en cas de début d'une opération à Jarablos", a ajouté le fonctionnaire, qui accompagne le vice-président américain Joe Biden en Turquie.

    L'armée turque, soutenue par les forces de la coalition internationale menée par les Etats-Unis, a lancé le 24 août une opération visant à déloger le groupe terroriste Etat islamique de la ville syrienne de Jarablos, frontalière avec la Turquie.

    Les médias turcs ont rapporté mercredi, citant des sources militaires, qu'il ne s'agissait pas d'une opération terrestre turque en Syrie, mais d'une opération des troupes turques et celles de la coalition anti-Daech visant à créer un couloir pour les forces de l'opposition modérée syrienne et à chasser les terroristes de Jarablos.

    Selon Ankara, l'opération de Jarablos vise à "chasser les groupes terroristes de la frontière turque et à maintenir l'intégrité territoriale de la Syrie".

    Dossier:
    La lutte contre Daech (212)

    Lire aussi:

    L'opération terrestre turque en Syrie "est une agression"
    Les chars turcs détruisent 70 cibles de Daech dans la ville syrienne de Jarablos
    Tags:
    aide, appui aérien, opération terrestre, coalition anti-Daech, Syrie, Turquie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • rosebudhunter
      "La force de Daech, c'est la faiblesse de ses adversaires"

      Aujourd'hui la Syrie est dévastée par la guerre. Depuis plus de cinq nous soutenons tous la Syrie contre une quelconque partition de son territoire en califat ou autre occupation.
      Aujourd'hui l'armée turque, soutenue par la coalition internationale et les rebelles, a démarré une opération pour chasser l'EI de Jarablos, dernier point de passage contrôlé par les djihadistes à la frontière turco-syrienne.

      Mais l'offensive turque n'a surement pas pour seul objectif, la lutte contre Daech.
      Nous devrions pas tarder d'avoir une réaction de la Russie que nous espérons particulièrement ferme.
    • Ugo
      Je ne vois que des terroristes dans cet imbroglio. Aucun n'a de légitimité sur le sol syrien, absolument aucun. J'attends de voir la réaction de la vraie coalition légitime.
    • arboretum
      Tiens ..un nouveau deal avec les US ? L'art de retourner sa veste en continu!! Avec Erdogan la girouette ...rien d'étonnant!
    • louisdaniel47
      Apparemment les us sont chez eux en Syrie
    • vlad_1
      si erdogan ne joue pas franc jeu, il aura assurément un retour de bâton dans le sud est de la turquie *** éliminer le plus vite possible les états-unis du levant, avec ou sans modération, ça ne peut se faire qu'avec la république arabe syrienne, les kurdes, l'irak, l'iran, la russie et la chine, et sûrement pas en ferraillant avec les hordes de la jet set.
    • arboretumen réponse àvlad_1(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      vlad_1,

      Belle analyse ... Bravo
    • KR
      Ils essaient de briser l'encerclement de leurs 20 000 commandos de la terreur à Alep Est
      Il ne restera que les carcasses de leurs chars et les corps calcinés de ces abrutis
    • diegozorro10
      Nouveau nom pour les USA en UTA c'est à dire United Troll of America
    • Dolinduzen réponse àUgo(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      Ugo,
      Oui, tu as bien synthétisé ce que j'allais écrire sur le sujet.
      Seule alternative, Erdogan jouerait double jeu pour la Russie en coupant la zone frontalière syrienne aux terroristes, tout en utilisant les moyens des USA par vengeance avant d'abattre ses cartes ? Tarabiscoté, mais pas impossible...
      Pour l'instant, rien n'est clair.
    • normandieniemen
      .
      La Russie se dit "profondément préoccupée" par l’intervention turque en Syrie
      french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=322265&frid=18&seccatid=37&cid=18&fromval=1
    • Dolinduzen réponse ànormandieniemen(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      normandieniemen,
      Merci. Voici un début de réponse à mes (nos) interrogations.
      A moins d'une manipulation, pour le coup... quelle confiance peut-on accorder à Erdogan ?
    • OAK
      Les USA chercheraient - ils à se racheter une conduite auprès de la Turquie après la tentative ratée de Putsch ?
    • Sans dents
      POUTINE a laissé la Syrie à son ami mafieux Erdogan et la Crimée à son amie mafieuse Merkel.
      Le Parti Communiste de la Fédération de Russie saura démasquer ce pleutre, ce traitre à la nation russe, Poutine qui ne pense qu'à récupérer son pouf au G8.
      Erdogan Obama et Merkel l'on roulé dans la farine. Ce n'est pas difficile il n'a rien dans le citron!
    Afficher les nouveaux commentaires (0)