International
URL courte
37341
S'abonner

Une frappe aérienne menée mardi par les Etats-Unis contre le groupe Etat islamique (EI) sur une usine d'armement située près de la ville syrienne de Raqqa pourrait avoir fait des victimes civiles, a reconnu mercredi le Pentagone.

Selon un communiqué du commandement des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom), ce qui apparaît être un véhicule non militaire est entré dans la zone ciblée après que les missiles ont été tirés de l'appareil.

"Les occupants du véhicule ont pu être tués en raison de cette frappe", ajoute le rapport. "Chaque témoignage de pertes civiles, de sources internes ou externes, est étudié de près pour vérifier s'il y a effectivement eu mort ou dommage collatéral".

Il n'est pas rare que des civils entrent dans le périmètre de l'explosion d'une bombe après qu'elle soit tirée d'un avion ou d'un drone, car il faut parfois jusqu'à 45 secondes au missile pour atteindre sa cible.

La vidéosurveillance de la zone d'opération a permis de prendre connaissance de cet incident.

Le Centcom avait déjà confirmé l'information faisant état de la mort de 14 civils suite aux frappes des Etats-Unis en Irak et en Syrie entre juillet 2015 et avril 2016. En outre, le commandement vérifie 20 autres allégations sur de possibles victimes dans ces pays.

L'agence SANA a confirmé un bilan de 45 morts et 50 blessés parmi les civils  par suite aux bombardements américains sur Manbij, une ville syrienne située au nord d'Alep.

A ce jour, l'armée américaine a reconnu avoir tué 55 civils lors de ses frappes menées depuis 2014 contre les djihadistes de l'EI, un chiffre que de nombreux observateurs jugent très sous-estimé.

Préoccupé par la multiplication des pertes civiles, le ministère syrien des Affaires étrangères a lancé un appel au Conseil de sécurité et au secrétaire général de l'Onu afin de mettre fin aux attaques contre les civils et à traduire les responsables en justice.

Lire aussi:

L'aviation française frappe les positions de Daech à Raqqa
A Raqqa, Daech reçoit sa dernière proposition sur la tête
Les terroristes menacent d'abattre les civils s'ils tentent de quitter Alep
Tags:
civils, frappe aérienne, Pentagone, Raqqa, Syrie, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook