Ecoutez Radio Sputnik
    INS Kalvari, un de six sous-marins Scorpene est mis à l'eau à Mumbai, Inde

    Sous-marins Scorpene: l'Inde demande à la France d'enquêter sans tarder

    © AP Photo / Rajanish Kakade
    International
    URL courte
    16162
    S'abonner

    Suite à une fuite massive de données techniques sensibles concernant le sous-marin d'attaque Scorpène conçu pour l'Inde, New Delhi a demandé au gouvernement français de mener une enquête immédiate.

    Le constructeur naval français DCNS a été victime d'une fuite massive d'informations techniques confidentielles sur ses sous-marins Scorpène, a rapporté mercredi le journal The Australian. Les documents fuités décrivent les sondes des vaisseaux, leurs systèmes de communication et de navigation, et 500 pages (sur 22.400 au total) sont consacrées exclusivement au système de lance-torpilles.

    Suite à la fuite, le constructeur a déclaré que les données n'étaient pas secrètes ou importantes.

    "Préoccupée par cet incident, la marine indienne a examiné la question avec le chef de la Direction générale de l'armement du gouvernement français et a demandé au gouvernement français d'enquêter immédiatement sur l'incident et de partager les résultats obtenus avec la partie indienne", a déclaré le ministère indien de la Défense dans un communiqué.

    En outre, les autorités indiennes sont en contact avec les gouvernements d'autres pays par les voies diplomatiques afin d'évaluer la crédibilité des informations relayées par les médias. Le ministère note que la publication des documents fuités ne représente pas de menace car les données importantes n'ont pas été révélées. Néanmoins, à titre de précaution, le gouvernement indien a procédé à sa propre enquête.

    "Une haute commission (…) mène une évaluation approfondie des conséquences potentielles et la marine prend toutes les mesures nécessaires pour réduire les effets négatifs éventuels sur la sécurité", ajoute le ministère.

    Selon le quotidien, les données pourraient avoir été emportées hors de France en 2011 par un ancien officier de la marine française qui, à l'époque, était un sous-traitant de la DCNS, ou avoir transité par des sociétés du sud-est asiatique avant d'être finalement envoyés à une entreprise en Australie.

    Le projet de construction de six sous-marins en Inde est soutenu par le DCNS, concepteur du Scorpène. Le contrat prévoit un transfert de technologies à la partie indienne. Les mêmes bâtiments ont également été vendus à la Malaisie, au Brésil et au Chili.

    Lire aussi:

    Contrat du siècle France-Australie: "le temps de la réalisation" est venu
    Les sous-marins australiens construits par Paris, mais armés… par Washington?
    Le constructeur des Mistral décroche le contrat du siècle avec l'Australie
    Tags:
    données, fuites, enquête, sous-marins, Scorpène, DCNS, Inde, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik