International
URL courte
23440
S'abonner

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange a critiqué la campagne électorale de la candidate démocrate Hillary Clinton, dénonçant son "hystérie antirusse".

"Une politisation énorme de la presse s'observe dans cette campagne électorale. Il est préoccupant que l'équipe de Clinton accuse tout le monde d'être des espions russes. C'est un fait alarmant", a déclaré M.Assange dans une interview à la chaîne Fox News.

Selon lui, la candidate démocrate mise sur la propagande sécuritaire.

"Elle recourt à une sorte d'hystérie dans l'esprit du néo-maccarthysme envers la Russie et l'utilise dans sa campagne (le maccarthysme est une période de l'histoire américaine connue pour les répressions contre les sympathisants des communistes soviétiques, ndlr)", a affirmé le fondateur de Wikileaks.

M.Assange a ajouté que la campagne du candidat républicain Donald Trump "avait plusieurs défauts", mais qu'on le pouvait le qualifier d'agent de la Russie.

Le 25 août, M.Assange a annoncé que WikiLeaks s'apprêtait à publier de nouveaux documents sur la campagne présidentielle de la candidate démocrate Hillary Clinton.

​Auparavant, WikiLeaks a dévoilé 19.252 messages électroniques du Comité national du Parti démocrate des Etats-Unis. Ces courriers révèlent que, lors des primaires, les instances dirigeantes des démocrates soutenaient ouvertement Hillary Clinton au détriment de l'autre candidat démocrate, Bernie Sanders, qui a finalement perdu.

Suite à ces révélations, la présidente du parti Debbie Wasserman Schultz a été obligée d'annoncer sa démission.

En représailles, le siège de la campagne électorale d'Hillary Clinton a reproché à Moscou le piratage de serveurs du Comité national du Parti démocrate, une démarche qui viserait à soutenir le candidat républicain Donald Trump. Le porte-parole du Kremlin a qualifié ces affirmations d'absurdes.

Lire aussi:

WikiLeaks: une nouvelle série de révélations sur Clinton imminente
Assassinat au parti démocrate: une vengeance contre Wikileaks?
WikiLeaks publie de nouvelles fuites des démocrates
Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Tags:
propagande antirusse, WikiLeaks, Julian Assange, Donald Trump, Hillary Clinton, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook