International
URL courte
G20 de Hangzhou (20)
1243
S'abonner

Dans un contexte de menace terroriste globale, Pékin introduit des mesures très strictes afin d’assurer une sécurité optimale lors du forum international.

Les autorités chinoises ont introduit de nouvelles mesures de sécurité très strictes à la veille du sommet G20 prévu pour les 4 et 5 septembre. Le sommet qui se tiendra à Hangzhou sera principalement consacré à la construction d'une économie mondiale innovante, interdépendante et inclusive.

Selon le South China Morning Post, la police de la province sud du Guangdong a interdit d'héberger dans des hôtels bon marché les ressortissants d'Afghanistan, de Turquie, d'Irak, de Syrie et du Pakistan.

Cette information a été confirmée par plusieurs auberges de Hangzhou. La restriction ne s'applique pas aux hôtels cinq étoiles et aux chaînes hôtelières de marque. Selon les propriétaires des auberges, cette interdiction sera en vigueur jusqu’au 1er octobre ce qui, selon les experts, devrait réduire les risques éventuels au cas où certains leaders de G20, après Hangzhou, décideraient de visiter la ville de Guangzhou.

Les restrictions dans la ville de Hangzhou, ville-hôte du sommet, seront encore plus strictes. La semaine dernière, le gouvernement chinois a déclaré qu'à partir du 20 août l'accès à certains quartiers de la ville seraient réduit. Les résidents locaux et les employés des sociétés basées dans ces quartiers ne pourront y pénétrer qu'avec des papiers d'identité, tous les visiteurs des quartiers en question devront franchir les contrôles d'entrée. Ces mesures seront en vigueur jusqu'au 31 août.


Dossier:
G20 de Hangzhou (20)

Lire aussi:

G20: Pékin refuse de mélanger économie et politique
La rencontre Poutine-Erdogan prévue pour septembre en Chine
Pourquoi de plus en plus d'investissements chinois coulent en Russie
«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Tags:
accès, mesures de sécurité, restrictions, Sommet du G20 en Chine, Hangzhou, Guangzhou, Pakistan, Afghanistan, Turquie, Chine, Syrie, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook