Ecoutez Radio Sputnik
    Jarablos

    Opération turque en Syrie: Ankara doit prendre en compte les intérêts de Moscou

    © REUTERS/ Stringer
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (été 2016) (19)
    777039513

    Entamée le 24 août, l'opération des troupes turques à Jarablus, en Syrie, se poursuit, lit-on sur le site Web de l'état-major turc. Il est noté que l'opération se déroule en conformité avec les résolutions de l'Onu relatives à la lutte anti-Daech.

    La Turquie agit dans le cadre du droit international, mais quoiqu'elle exécute une opération bien réfléchie des points de vue diplomatique, stratégique et militaire, elle doit prendre en compte les intérêts de la partie russe, considère Metin Gürcan, expert en sécurité et en lutte antiterroriste. 

    "La Russie — sans son feu vert cette opération n'aurait pas été possible — émet un avertissement: +Nous avons donné notre accord à l'opération à Jarablus. Toutefois, toute avancée vers Manbij et Al-Baba, soit des tentatives pour modifier l'équilibre des forces, provoquera notre mécontentement", a-t-il expliqué dans un entretien à Sputnik. 

    Selon l'expert, Ankara a persuadé Moscou et Washington de ne laisser dans le nord de la Syrie aucun centre de force contrôlé par les Kurdes syriens du Parti de l'union démocratique. Et il semble que Damas soit favorable à ce scénario, poursuit-il, pointant que la période du renforcement des Kurdes dans le nord de la Syrie touchait à sa fin. 

    L'évolution ultérieure des événements dépend de la médiation américaine et de l'approche russe du processus. A l'heure actuelle, la Turquie s'est assurée un avantage, mais dans ce genre d'opération il est essentiel de ne pas empiéter sur le territoire d'autrui et de maintenir son territoire et d'y établir son contrôle. 

    "La Turquie devrait proposer un modèle politique capable de satisfaire toutes les parties en conflit. De quel modèle s'agit-il? Quel scénario proposerait Ankara? Les réponses à ces questions, nous devrions les obtenir prochainement", a conclu l'expert.

    Dossier:
    Situation en Syrie (été 2016) (19)

    Lire aussi:

    La Turquie intensifie son opération en Syrie
    "La Turquie remplace Daech par d'autres terroristes à Alep"
    La Turquie interdit aux journalistes de se rendre à la frontière syrienne
    Tags:
    opération militaire, Kurdes, Etat islamique, Jarablus, Turquie, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik