Ecoutez Radio Sputnik
    Theresa May

    Londres pourrait initier le Brexit sans le feu vert du parlement

    © REUTERS/ Dylan Martinez
    International
    URL courte
    183525470

    Le gouvernement du Royaume-Uni, qui jugeait autrefois nécessaire de négocier les procédures de sortie de l'Union européenne avec ses ex-partenaires, a désormais les mains libres.

    Brexit
    © Sputnik. Alex McNaughton
    La première ministre britannique Theresa May pourrait initier la procédure du Brexit sans le vote du parlement du pays, rapporte The Telegraph.

    Selon le journal, Mme May a consulté les avocats parlementaires qui ont conclu qu'en tant que représentant du pouvoir exécutif, elle était en mesure de se référer à l'article N50 du Traité de Lisbonne sur la sortie de l'UE et lancer ce processus sans l'approbation du parlement.

    "La première ministre a clairement pris acte du fait que les citoyens du pays ont voté et maintenant elle enclenchera la procédure du Brexit", a indiqué une source au sein du bureau de la première ministre.

    Auparavant, le gouvernement britannique a à maintes reprises déclaré qu'il avait besoin de temps afin de se préparer au lancement du processus de sortie de l'UE, qui n'aura pas lieu avant l'an prochain. Les autorités britanniques ont également exprimé leur intention de mener des négociations avec les pays qui restent au sein de l'UE avant d'avoir recours à l'article N50 du Traité de Lisbonne.

    Toutefois, l'Union européenne presse Londres à agir et se refuse à tout dialogue sur ce sujet. 

    Le 23 juin, les Britanniques se sont prononcés par référendum en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l'UE. Durant ce scrutin, 51,9% des britanniques ont voté pour le Brexit.


    Lire aussi:

    Des Britanniques portent plainte contre le Brexit
    Peut-on espérer le Brexit, si on le prépare dans les cafés?
    Juncker n'a pas de "date limite" pour les négociations du Brexit
    Après le Brexit, Londres n'est plus la ville la plus chère du monde
    Tags:
    brexit, négociations, Union européenne (UE), Theresa May, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik