International
URL courte
3210
S'abonner

Le groupe terroriste responsable de la plupart des attentats en Afrique a essuyé un coup sévère.

Le président nigérian Muhammadu Buhari a confirmé dimanche que le leader du groupe terroriste Boko Haram Abubakar Shekau avait été blessé, apprend-on de l'AFP.

Cette semaine, on annonçait qu'à la suite d'un raid aérien des forces armées nigérianes, le 19 août, le chef de ce groupe se proclamant une branche de l'Etat islamique (Daech) avait été blessé, alors que trois commandants avait été éliminés.

La frappe a été effectuée le jour où le chef du groupe et d'autres chefs militaires s'étaient réunis dans un village de l'Etat de Borno, au nord-est du Nigéria, afin d'accomplir des rites religieux.

Selon l'AFP, un autre chef, Abu Musab al-Barnawi, est actuellement à la tête de l'organisation.

Le groupe Boko Haram, créé en 2002, est basé principalement au Nigéria. Il se fixe pour objectif d'instituer la charia et de lutter contre l'influence de l'Occident dans ce pays.

Ce groupe est derrière la plupart des attentats terroristes perpétrés régulièrement en réponse à une large campagne militaires contre les djihadistes.

Le 7 mars 2015, Boko Haram a prêté allégeance à l'État islamique, ce que ce dernier a reconnu officiellement cinq jours plus tard. Le groupe a abandonné son ancien nom et a formé officiellement une "province" de l'EI.


Lire aussi:

Les enfants kamikazes, la nouvelle arme de Boko Haram
Boko Haram réclame 44 M EUR pour les lycéennes enlevées
Libérées, les "épouses de Boko Haram" n'ont pas fini de souffrir
Tags:
commandant, chef de guerre, Etat islamique, Boko Haram, Abubakar Shekau, Muhammadu Buhari, Nigeria
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook