Ecoutez Radio Sputnik
    Prague

    Pourquoi la Tchéquie était-elle marquée rouge sur la carte des migrants?

    © Sputnik. Alexei Danichev
    International
    URL courte
    Crise migratoire (été 2016) (86)
    75573883

    La République tchèque freine considérablement le processus d’accueil des migrants cette année. Ces derniers semblent pourtant vouloir contourner ce pays dans leurs itinéraires européens. Pourquoi cela?

    Cette année, la République tchèque devait accueillir ses 80 premiers réfugiés en provenance des camps turcs, mais elle ne le fera pas, déclare Milan Hovanec, ministre de l'Intérieur du pays. Le responsable indique que son pays était marqué rouge sur la carte des migrants parce que ces derniers savaient que la République tchèque est un territoire qui observe le droit européen.

    Selon les propos du responsable prononcés sur l'antenne de la télévision républicaine, des contrôles très stricts des réfugiés du point de vue de la sécurité se déroulent en République tchèque.

    Le ministre précise qu'étant donné que ces contrôles drastiques ne seront pas accomplis avant la fin de l'année, il est impossible que le pays accueille des migrants en 2016. De manière générale, selon le responsable, la République tchèque devra accueillir près de 3.000 réfugiés dans le cade de l'accord entre l'Union européenne et la Turquie.

    Selon le ministre, l'accueil de migrants en Allemagne laissé sans contrôle est une menace et il ne laissera jamais se reproduire une telle situation dans son pays. Le responsable tchèque souligne que la couleur rouge de son pays sur la carte des migrants leur signalait que c'était un territoire du respect du droit européen et que s'ils essayaient d'y pénétrer de manière clandestine ils seraient directement placés dans un centre de détention.

    Dossier:
    Crise migratoire (été 2016) (86)

    Lire aussi:

    En 2016, l'Allemagne accueillera trois fois moins de migrants qu'en 2015
    Des Allemands manifestent sur la Porte de Brandebourg contre les migrants
    L’Allemagne renonce à sa politique d'hospitalité envers les migrants
    Calais: près de 7.000 migrants vivent dans la "Jungle"
    Tags:
    crise migratoire, migrants, réfugiés, République tchèque, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik