Ecoutez Radio Sputnik
    Un nuage de fumée monte depuis la ville frontalière syrienne de Jarablos

    L'opposition syrienne se range du côté des Kurdes à Jarablus

    © REUTERS/ Umit Bektas
    International
    URL courte
    142114025013

    Suite à l'intervention turque dans le nord de la Syrie, des détachements de l'ASL prennent le parti des milices kurdes dans la région.

    Dix détachements de l'Armée syrienne libre (ASL) ont publié sur Internet une vidéo condamnant les frappes aériennes turques et de la coalition internationale sur des villages autour de la ville de Jarablus.

    "Suite à l'agression accrue visant nos révolutionnaires et l'ensemble de la population civile dans la région de la ville de Jarablus au nord d'Alep et suite à l'occupation d'une partie du territoire syrien par l'armée turque, nous (dix détachements de l'ASL) condamnons catégoriquement ces actions ainsi que le soutien turc de groupes radicaux et nous nous rangeons du côté du conseil militaire de Jarablus et de ses civils", a déclaré un chef de l'ASL.

    Le porte-parole des détachements a porté la responsabilité pour la mort de civils dans les environs d'Alep sur la coalition dirigée par les Etats-Unis.

    "Les positions de Daech se trouvant à quelques mètres des villages (qui ont été bombardés, ndlr) n'ont pas été attaquées", a indiqué le porte-parole.

    Auparavant, les Kurdes ont déclaré que l'artillerie turque avait pilonné deux villages près de Jabolos, faisant 30 morts.

    Le 24 août, l'armée turque, soutenue par les forces de la coalition internationale menée par les Etats-Unis, a lancé une opération visant à déloger le groupe terroriste Daech de la ville syrienne de Jarablus, frontalière de la Turquie. Les avions turcs ont porté des frappes contre Daech. L'opération a également engagé des chars et l'artillerie.

    Selon les médias turcs, qui citent des sources militaires, il ne s'agit pas d'une opération terrestre turque en Syrie, mais d'une opération des troupes turques et de la coalition anti-Daech visant à créer un couloir pour les forces de l'opposition modérée syrienne et à chasser les terroristes de Jarablus.

    De leur côté, les autorités syriennes ont largement critiqué cette initiative d'Ankara. Damas a qualifié l'opération de la Turquie et de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis de violation de la souveraineté syrienne.

    Lire aussi:

    Ankara envoie des renforts et des munitions à son armée en Syrie
    La Turquie frappe les Kurdes en Syrie
    Des obusiers et un char turcs déployés sur la frontière turco-syrienne
    Tags:
    soutien, Armée syrienne libre (ASL), Etat islamique, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik