Ecoutez Radio Sputnik
    La coopération commerciale entre l'Europe et les Etats-Unis au point mort

    La coopération commerciale entre l'Europe et les Etats-Unis au point mort

    © AFP 2017 Martin Meissner
    International
    URL courte
    Traité de libre-échange transatlantique (TTIP) (72)
    11871170

    Pas question d'adopter le traité sur le partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP), c'est le message envoyé par les Européens à leurs alliés outre-Atlantique.

    Les négociations sur le traité TTIP entre l'Union européenne et les Etats-Unis ont effectivement échoué, car les Européens ne doivent pas céder aux attentes de ces derniers, a tranché le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel dans une interview accordée à la chaîne allemande ZDF.

    "Rien ne bouge", selon lui, même après les 14 rounds de pourparlers menés depuis 2013.

    La non-adoption du traité transatlantique a été favorisée en partie par le Brexit et l'opposition en progrès en France et en Allemagne. La grogne en Europe a fait remettre à plus tard la date initiale d'entrée en vigueur du traité, ce qui rend le happy-end "impossible" selon le premier ministre français Manuel Valls.

    Les activistes européens anti-TTIP fustigent le texte du traité qui est, selon eux, rédigé en faveur des multinationales aux dépens des consommateurs. De plus, selon les députés européens écologistes, le traité valide le contrôle de la mondialisation du commerce par les Etats-Unis. 

    François Hollande, de son côté, a toujours prôné l'adoption du TTIP, notamment lors de sa visite officielle aux USA en 2014. Pourtant, deux ans après, Paris semble adopter une position plus prudente. Son homologue allemand, Angela Merkel, était également favorable à sa signature, mais ne le clame plus depuis quelque temps.

    De plus, les deux candidats américains à la présidence gardent leurs distances vis-à-vis du traité TTIP.

    Certains participants aux négociations ont confié à l'AFP que le processus était suspendu non seulement jusqu'à la fin de la présidentielle américaine en Novembre, mais jusqu'aux élections des chefs d'Etat en France et en Allemagne l'année suivante.

    Thilo Bode
    © AP Photo/ apn Photo/Joerg Sarbach
    Cependant, le TTIP aurait pu créer le plus grand espace de libre-échange commercial au monde.

    Par ailleurs, Sigmar Gabriel a souligné que les négociations sur l'accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne (CETA) sont en bonne voie "avec de grand pas en avant". Le vice-chancelier a même confié qu'il se battrait pour son adoption. L'accord UE-Canada a été conclu en 2014, mais doit être ratifié par les parlements des 28 et par le Parlement européen.

    Le CETA ne diffère pas de beaucoup du TTIP et les Etats-Unis pourraient en être tout autant bénéficiaires, la plupart des marques américaines disposent de bureaux au Canada.

    Dossier:
    Traité de libre-échange transatlantique (TTIP) (72)

    Lire aussi:

    Négociations sur le TTIP: la partie européenne résolue à défendre ses intérêts
    Allemagne: le vice-chancelier tacle Merkel sur le TTIP
    Le scepticisme des Allemands contre le TTIP grandit
    Tags:
    commerce, opposition, CETA/AECG, Traité de partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP), Présidentielle française 2017, Présidentielle américaine 2016, Brexit, ZDF (chaîne de télévision allemande), Union européenne (UE), François Hollande, Manuel Valls, Angela Merkel, Sigmar Gabriel, Canada, Allemagne, France, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik