International
URL courte
34292
S'abonner

Un envoyé spécial de l'Onu pour le sida a abordé la question lors d’une rencontre au ministère russe des Affaires étrangères.

Envoyé spécial des Nations unies pour le sida dans les pays de l'Europe de l'Est et de l'Asie centrale, le professeur Michel Kazatchkine, a demandé à Moscou de venir en aide à la population du Donbass, dans sa lutte contre le sida et la tuberculeuse, rapporte le media russe Life se référant à une source interne. Depuis 2014, le Donbass est en proie à un conflit sanglant qui a déjà fait plus de 9.000 morts.

Selon le media, les autorités diplomatiques russes ont déjà réagi à la demande et ont chargé le ministère de la Santé d'étudier le projet.

La ville irakienne de Mossoul
© AFP 2020 MARWAN IBRAHIM
Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov a de son côté proposé d'envoyer dans le Donbass des médecins russes et d'y faire livrer les médicaments nécessaires, soulignant que la région manquait particulièrement de traitement contre le VIH et la tuberculeuse. Parmi les causes de ce déficit, a observé le responsable, figure l'interdiction des autorités ukrainiennes de livrer des médicaments sur le territoire des républiques.

D'après les statistiques, depuis 1987, l'Ukraine a enregistré 288 cas de contamination au VIH. À noter également que la région de Donetsk, ainsi que celles de Dniepropetrovsk, d'Odessa et de Kiev font partie des régions les plus touchées.

Lire aussi:

Kiev souhaite déployer 10.000 policiers de l'OSCE dans le Donbass
Porochenko rêve d’une mission policière dans le Donbass d’ici fin 2016
Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Tags:
tuberculose, médicaments, VIH, Donbass, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook