Ecoutez Radio Sputnik
    Hillary Clinton

    Américains tués en Libye: nouvelles révélations sur la correspondance de Clinton

    © AP Photo/ Kevin Lamarque, Pool
    International
    URL courte
    Scandale des emails d'Hillary Clinton (35)
    367711984

    Le scandale autour de la correspondance électronique d'Hillary Clinton se poursuit de plus belle. Cette fois-ci, il s'agit de nouvelles révélations sur la mort de quatre Américains, tués en 2012 en Libye dans une attaque contre la mission diplomatique américaine, à l'époque où Hillary Clinton était secrétaire d'Etat.

    L'ex-secrétaire d'Etat et candidate à la présidentielle Hillary Clinton aurait envoyé ou reçu une trentaine de lettres d'un compte de messagerie électronique personnel concernant l'attaque de Benghazi en 2012 qui a provoqué la mort des quatre Américains, y compris l'ambassadeur des Etats-Unis en Libye, rapporte le Washington Post.

    Des avocats ont l'intention de soumettre les documents à la justice, rapporte le journal.

    Début août, les parents de deux Américains tués en 2012 dans la ville libyenne de Benghazi ont porté plainte contre Hillary Clinton, l'accusant d'"actions illégales ayant provoqué la mort de leurs fils, de calomnie et de préjudice moral".

    Selon le document, l'utilisation d'un compte de messagerie électronique personnel par Mme Clinton était une des causes du décès de leurs fils. En outre, selon la déclaration, "les terroristes auraient pu avoir l'accès à l'emplacement de l'ambassadeur Christopher Stevens".

    Le scandale autour de la correspondance électronique d'Hillary Clinton a débuté en mars 2015 sur fond de cyberattaques continues contre les institutions américaines.

    Hillary Clinton, qui a dirigé le département d'Etat américain de 2009 à 2013, avait auparavant regretté d'avoir utilisé sa boîte de messagerie privée, hébergée sur un serveur non protégé, à des fins professionnelles. Elle a par ailleurs nié avoir envoyé des informations secrètes. Au moins deux messages reçus par Hillary Clinton dans sa messagerie privée étaient classés "top secret" alors que plus de 1.300 d'entre eux portaient la griffe "secret".

    Suites aux révélations, l'opposition républicaine a accusé l'ex-secrétaire d'Etat de graves violations des règles de sécurité nationale.

    Dossier:
    Scandale des emails d'Hillary Clinton (35)

    Lire aussi:

    Nouvelles révélations sur la correspondance d'Hillary Clinton
    Scandale des e-mails: le FBI met la main sur 15.000 messages d’Hillary Clinton
    Attentat de Benghazi: des e-mails de Clinton manquent à l'appel
    Tags:
    correspondance, courriel, Hillary Clinton, Benghazi, Libye, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik