International
URL courte
51855
S'abonner

Le Parquet général de l'Ukraine a ouvert une procédure contre les parlementaires français qui se sont rendus en Crimée cette année, a déclaré un député ukrainien. Le député des Français de l'étranger Thierry Mariani, à la tête de la délégation, qualifie cette procédure, la deuxième de suite, de dérisoire.

Le Parquet général de l'Ukraine a ouvert une procédure contre les parlementaires français qui se sont rendus en Crimée en juillet 2016. Géorguiy Logvinskiy, député ukrainien du parti Front populaire, a publié sur Facebook la déclaration du parquet.

"Une enquête de procédure pénale est entamée au motif d'une infraction pénale en vertu du paragraphe 1 de l'article 332-1 du Code pénal de l'Ukraine. " Il s'agit d'une violation "de l'ordre d'entrée sur le territoire occupé temporairement de l'Ukraine. "

M. Logvinskiy a souligné que les députés encourent jusqu'à huit ans de prison et ils peuvent être déchus de leur mandat parlementaire en France.

"Les députés n'ont pas pris en considération que notre réaction serait violente. Nous n'allons pas fermer les yeux sur ces violations systématiques, leur visite n'étant pas la première, les députés récidivistes français sont déjà suspectés d'infractions pénales durant leur visite précédente", a fait remarquer le député du Front populaire.

Pourtant, les parlementaires semblent  ne pas prendre la procédure au sérieux.

"L’année dernière déjà, ils ont ouvert une procédure contre nous. J’ai survécu. Ils peuvent en ouvrir une cette année ou l’année prochaine. Ils n’ont pas compris sérieusement, ce qu’ils n’ont pas compris c’est que ce n’est pas comme ça qu’on fait évoluer les choses", a déclaré Thierry Mariani, à la tête de la délégation des parlementaires français en Crimée, dans un entretien à Sputnik.

Selon lui, ces décisions ne font qu'augmenter l'intérêt des parlementaires français.

"L’année dernière, ils ont ouvert une procédure contre les parlementaires, il y en a eu encore plus cette année", a-t-il souligné.

"Tout ça est dérisoire et ridicule. Ce n’est pas comme ça que l’Ukraine améliorera son image. L’année dernière, ils ont ouvert la même procédure, ils en ont ouvert une cette année. Si ça leur fait plaisir, on prend un abonnement!", a conclu le député des Français à l'étranger.


Lire aussi:

L'Ukraine ouvre une procédure contre Choïgou, Poutine et Medvedev, vont-ils suivre?
La liste des départements classés en «zone rouge» s’allonge à nouveau
Nouvelle attaque dans une école maternelle en Chine – vidéo
Tags:
procédure pénale, parquet, parlementaires français, Thierry Mariani, Crimée, France, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook