International
URL courte
L'Etat islamique (2014) (1131)
981724
S'abonner

Le groupe terroriste Daech a mis à prix la tête d’un ancien lutteur bulgare qui chasse des migrants à travers le pays.

Les terroristes de l'Etat islamique (Daech) ont promis 50.000 dollars (environ 45.000 euros) à quiconque tuera le chasseur de migrants bulgare Dinko Valev, qui publie régulièrement les vidéos de ses "exploits" sur Internet.

Sa cible de prédilection? Les réfugiés qui se rendent en Bulgarie, cherchant à fuir la guerre en Syrie.

Ancien lutteur, Dinko Valev est considéré comme un héros national par certaines couches de population, principalement des groupuscules d'extrême-droite, qui chassent des migrants terrifiés partout dans le pays.

Les vidéos qu'il publie dépeignent des scènes de violence et de lynchage, dont les "acteurs principaux", des réfugiés désarmés, subissent des humiliations en tout genre.

"Retournez en Turquie. La Bulgarie n'est pas pour vous", martèle-t-il.

Pour sa part, il considère son activité comme un "service public" rendu à la Bulgarie, le pays ayant accueilli plus de 30.000 migrants au cours de l'année 2016. A l'en croire, il amène tous ses captifs à la police, écrit The Daily Mail. 

Sa côté de popularité est tellement élevée en Bulgarie qu'il s'est vu récemment offrir plus de 79.000 euros pour prendre part à une version bulgare du programme de téléréalité Big Brother.

Dans un de ses derniers messages à l'attention de ses fans, Dinko Valev les remercie pour leur soutien et leur confiance à côté d'une voiture de luxe, une Mercedes-Benz S-Class toute neuve.

"Je remercie Dieu de m'avoir donné la possibilité de l'acheter. (…) Il faut qu'il y ait des personnes qui me soutiennent, sans eux, on ne vaut rien. Je vous aime, sans vous je n'aurais pas pu y arriver."

Dossier:
L'Etat islamique (2014) (1131)

Lire aussi:

L'Ukraine cherche à organiser le transit du gaz de l'UE en Bulgarie et en Turquie
La Bulgarie demande à l'UE de protéger sa frontière contre les migrants
La Bulgarie déclare un attaché turc persona non grata
Tags:
migrants, réfugiés, Etat islamique, Dinko Valev, Bulgarie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook