Ecoutez Radio Sputnik
    Donetsk

    Les Tchèques vont apprendre la vérité sur ce qui se passe à Donetsk

    © Sputnik. Igor Maslov
    International
    URL courte
    Situation dans le Donbass (2016) (33)
    303271646

    Frappée par l'incohérence entre la situation réelle autour de Donetsk et ce que les autorités tchèques diffusent comme informations, Nela Liskova, la présidente de l'organisation socio-politique tchèque "Milice populaire", a décidé d'ouvrir une représentation officielle de la République autoproclamée de Donetsk (DNR) en Tchéquie.

    Dans une interview accordée à Sputnik, Mme Liskova raconte ce qui l'a poussée à ne plus rester à l'écart des événements de la République autoproclamée de Donetsk (DNR) et de créer une représentation officielle de la DNR, qui ouvre ses portes aujourd'hui, 1er septembre 2016, en Tchéquie, dans la ville d'Ostrava.

    Ce n'est pas par hasard que par le passé la ville tchèque d'Ostrava et la ville de Donetsk étaient des villes-jumelles: aujourd'hui, alors que la situation est extrêmement aiguë dans la République autoproclamée de Donetsk, c'est l'heure de rétablir des relations de sorte que cette ville tchèque devienne un pont entre les peuples et reçoive une véritable information sur la situation à DNR.

    Mme Liskova explique que ce centre fonctionnera en tant qu'organisme public enregistré sur le territoire de la République tchèque.

    "Les Tchèques ne savent pratiquement rien sur la vie des gens là-bas, sur ce qu'ils pensent. J'ai visité Donetsk plusieurs fois moi-même, ses alentours. Si la ville laisse une impression favorable, elle est belle, verte, on ne voit pas de traces de destructions, dans l'ensemble, la vie est ordinaire, pacifique, mais dans les alentours, c'est différent. Les villages ont beaucoup souffert, les écoles, les hôpitaux et les maisons sont détruits," précise Nela Liskova. 

    Selon elle, ce centre servira de source principale d'informations sur la région de Donetsk pour la société tchèque. Mme Liskova est certaine, que malheureusement, aujourd'hui, les Tchèques ne reçoivent que des informations tendancieuses sur les événements qui se passent dans cette région.

    "Je suis le développement du conflit depuis le départ. Aujourd'hui, j'ai une information de première main. Et donc, rien de ce que les autorités officielles et les principaux médias tchèques nous disent n'existe," ajoute Mme Liskova.

    D'après la ministre intérimaire des Affaires étrangères de la DNR Natalia Nikonorova, cette représentation contribuera à l'établissement de partenariats entre la DNR et la Tchéquie, au développement des relations en matière d'information, de culture et d'économie avec la jeune république. La représentation s'occupera de la défense des droits légaux et des intérêts de la DNR et de la Tchéquie, et elle œuvrera au renforcement de l'image internationale de la DNR et à l'établissement de relations économiques extérieures entre les deux pays.

     

    Dossier:
    Situation dans le Donbass (2016) (33)

    Lire aussi:

    La République tchèque, l’ennemi numéro un des migrants en UE
    Les Tchèques ne veulent plus des réfugiés, malgré les menaces de sanctions de l’UE
    Tags:
    représentation, République populaire autoproclamée de Donetsk (RPD), Natalia Nikonorova, Nela Liskova, Ostrava, Ukraine, Donbass, République tchèque, Donetsk
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik