Ecoutez Radio Sputnik
    Test d'un tir de missile balistique nord-coréen

    Séoul appelle Moscou à faire pression sur Pyongyang

    © REUTERS/ KCNA
    International
    URL courte
    Nucléaire coréen (373)
    241659622

    La Corée du Sud est convaincue que la Russie peut jouer un rôle important afin de faire pression sur la Corée du Nord.

    Selon la présidente sud-coréenne Park Geun-hye, la Russie est capable de persuader la Corée du Nord de renoncer à son programme nucléaire. 

    "La Russie est membre permanent du Conseil de sécurité de l'Onu et l’un des fermes partisans de la non-prolifération des armes nucléaires, ce qui lui permet de jouer un rôle de premier plan dans les sanctions et la pression à l'égard de la Corée du Nord", a déclaré la présidente dans une interview écrite accordée à RIA Novosti. 

    Violant tous ses engagements, y compris six résolutions du Conseil de sécurité de l'Onu, Pyongyang se concentre sur le développement de missiles et d'armes nucléaires, ce qui aggrave la situation sur la péninsule coréenne, a-t-elle indiqué.

    "Compte tenu de la situation géographique de la péninsule coréenne qui relie le continent à l'océan et le dynamisme économique de l'Asie du nord-est, de telles provocations de Pyongyang ne sont pas seulement un problème coréen, mais aussi un défi pour toutes les parties de la région, y compris la Russie", a-t-elle souligné.

    Park Geun-hye a également ajouté que son pays n'envisageait pas d'utiliser le système antimissile américain THAAD (Terminal High Altitude Area Defence) contre la Russie ou d'autres pays, se disant prête à fournir des explications supplémentaires si nécessaire. 

    "Le déploiement de THAAD est une mesure d'autodéfense. La décision de l'accueillir était inévitable pour protéger la sécurité nationale contre la menace nucléaire nord-coréenne qui ne cesse d'augmenter. Le système ne vise pas d'autres pays. Notre gouvernement a précisé notre position à la Russie et si Moscou a besoin d'explications supplémentaires, nous serons en contact avec ce pays", a-t-elle précisé.

    La présidente sud-coréenne débutera une visite officielle de deux jours à Vladivostok le 2 septembre pour participer au Forum économique oriental et mener des négociations avec le président russe Vladimir Poutine. 

    Dossier:
    Nucléaire coréen (373)

    Lire aussi:

    La Corée du Sud bientôt munie de sous-marins nucléaires?
    Les USA et la Corée du Sud lancent des exercices visant la Corée du Nord
    Les USA déploient des bombardiers pour dissuader la Chine et la Corée du Nord
    Tags:
    programme, nucléaire coréen, négociations, système antimissile THAAD, Park Geun-hye, Péninsule de Corée, Corée du Nord, Corée du Sud, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik