Ecoutez Radio Sputnik
    Kouriles: le Japon compte sur des progrès avec la Russie

    Kouriles: le Japon compte sur des progrès avec la Russie

    © RIA Novosti. Sergei Krasnoukhov
    International
    URL courte
    Kouriles: tension entre la Russie et le Japon (166)
    142467914

    Le premier ministre japonais Shinzo Abe compte atteindre des progrès dans la question des îles Kouriles en marge du Forum économique oriental de Vladivostok.

    Avant de se rendre à Vladivostok où se tiendra aujourd'hui le Forum économique oriental, le premier ministre japonais Shinzo Abe a exprimé l'espoir que sa rencontre avec le président russe Vladimir Poutine permettrait d'enregistrer des progrès dans les questions relatives aux îles Kouriles et à la signature du traité de paix.

    La rencontre entre le premier ministre japonais et le président russe Vladimir est prévue ce vendredi en marge du Forum économique oriental. Lors des négociations, les hommes d'Etat évoqueront les relations bilatérales et la coopération économique. D'après le porte-parole du président russe Dmitri Peskov, la question des îles Kouriles sera également abordée, mais ne sera pas centrale. 

    Auparavant, à la veille du forum, Vladimir Poutine a déclaré que la Russie et le Japon avaient repris le dialogue au sujet des îles Kouriles.

    Poutine a mis en relief que tout accord concernant les îles Kouriles devait être rationnel et bien conçu.

    "Il ne s'agit pas d'un échange ou d'une vente. Nous devons parvenir à une solution qui ne favoriserait pas l'une des parties aux dépens de l'autre, il faut une solution qui exclurait les titres de gagnant et de perdant", a-t-il dit.

    Selon Vladimir Poutine, la question de signature du traité de paix constitue un sujet clé des relations bilatérales.

    Le Japon revendique quatre îles constituant la partie sud de l'archipel des Kouriles (Itouroup, Kounachir, Shikotan et Habomai), se référant au Traité commercial et frontalier de 1855, document qui reconnaît ces îles comme japonaises. Mais ces îles ont été rattachées à l'Union soviétique à la fin de la Seconde Guerre mondiale. La Russie en a hérité après la chute de l'URSS. Pour Tokyo, la restitution des Kouriles est une condition sine qua non de la signature du traité de paix.

    En 1956, le Japon et l'Union soviétique ont signé une déclaration prévoyant la fin de l'état de guerre et la restauration des relations diplomatiques. Toutefois, la déclaration commune ne réglait pas le différend territorial relatif aux îles Kouriles entre le Japon et l'Union soviétique. Les deux parties poursuivent les négociations pour un traité de paix, y compris relativement aux questions territoriales.

    Dossier:
    Kouriles: tension entre la Russie et le Japon (166)

    Lire aussi:

    Quel Japon rêve de créer son premier ministre Shinzo Abe?
    Energie: le Japon proposera un partenariat de grande envergure à la Russie
    Le Japon souhaite le retour de la Russie au G8
    Tags:
    îles contestées, litiges territoriaux, Forum économique oriental (EEF), Shinzo Abe, Vladimir Poutine, Kouriles du Sud, Japon, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik