Ecoutez Radio Sputnik
    George Soros

    La fondation de George Soros essaye d'influencer la course présidentielle aux USA

    © AP Photo/ Manuel Balce Ceneta
    International
    URL courte
    723839352

    La fondation caritative de George Soros a utilisé la visite du pape François aux Etats-Unis pour influencer la course présidentielle et pour accroître son influence dans l'Eglise catholique.

    Selon le journal américain Washington Times citant les documents publiés par WikiLeaks, 650.000 dollars de la fondation de George Soros ont été transférés sur le compte des organisations chrétiennes PICO et "La foi dans la vie publique" (FPL) pour assurer la visite du pape.

    "En utilisant cette visite pour propager la critique acerbe du pape qui démolit ce qu'il appelle +l'économie d'exclusion et d'inégalité+, PICO et FLP vont essayer de construire une base pour une discussion plus profonde sur les besoins économiques de base et pour changer le paradigme et les priorités nationales à la veille de la course présidentielle avant les élections en 2016", estime WikiLeaks, cité par le journal.

    En outre, le journal rapporte qu'une part de l'argent a été dépensée afin d'accroître la popularité d'un certain nombre de personnalités de l'Eglise catholique, dont John Hering, et à encourager les prêtres catholiques aux Etats-Unis à "exprimer publiquement leurs idées sur la justice pour commencer à regrouper les prêtres autour du pape".

    Entre autres choses, George Soros est engagé dans la politique: ses fondations ont à plusieurs reprises été accusées d'organiser le changement de pouvoir dans un certain nombre d'Etats. Le financier lui-même ne nie pas que son argent ait aidé, en particulier, à organiser la première "révolution orange" en Ukraine en 2004 et l'Euromaïdan en 2013.

    Lire aussi:

    Soros payait les médias grecs pour faire de la propagande sur l’Ukraine
    La nouvelle fuite de la fondation de George Soros révèle un agenda machiavélique
    Soros a donné des instructions à Hillary Clinton pour mater les émeutes en Albanie
    Des hackers piratent les systèmes de l'Otan et de la fondation Soros
    Tags:
    Présidentielle américaine 2016, Eglise catholique, Fondation Soros, George Soros, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik