Ecoutez Radio Sputnik
    Shinzo Abe et Vladimir Poutine

    Les conditions nécessaires à un traité de paix entre Moscou et Tokyo selon Poutine

    © Sputnik. Alexei Druzhinin
    International
    URL courte
    354338471

    Les conditions nécessaires à la signature d'un traité de paix entre la Russie et le Japon sont un niveau élevé de confiance et l'absence d'un parti vaincu, a déclaré le président russe Vladimir Poutine.

    Le numéro un russe a souligné que le premier ministre japonais Shinzo Abe, avec lequel il a établi des "relations très bonnes et de confiance", lui avait expliqué que chacune des parties avait sa propre vision et regardait cette question sous l'angle de ses intérêts nationaux.

    "Mais nous avons tous une chose en commun: le problème doit être résolu", a indiqué le président russe en marge du Forum économique oriental de Vladivostok.

    "Le passé ne doit pas nous empêcher d'aller de l'avant. Bien sûr, nous pensons à la façon dont nous pouvons régler les problèmes qui ne permettent pas d'aller aussi vite que nous le voudrions. J'espère que nous allons résoudre ces problèmes", a déclaré M.Poutine.

    Selon lui, en Extrême-Orient, il est possible de mettre en œuvre un certain nombre de projets susceptibles de présenter un intérêt pour le Japon. A titre d'exemple, il a cité la production des moteurs d'automobiles japonais à Vladivostok.

    Shinzo Abe a pour sa part qualifié la situation où il n'y a pas de traité de paix entre la Russie et le Japon d'anormale. "Mettons un terme à cette situation anormale, qui a duré 70 ans", a-t-il lancé à M.Poutine. Selon lui, il faut mettre fin à un différend territorial, commencer à construire de nouvelles relations et ouvrir une nouvelle ère qui va durer encore 70 ans.

    En 1956, le Japon et l'Union soviétique ont signé une déclaration prévoyant la fin de l'état de guerre et la restauration des relations diplomatiques. Toutefois, la déclaration commune ne réglait pas le différend territorial relatif aux îles Kouriles entre le Japon et l'Union soviétique.

    Le Japon revendique quatre îles constituant la partie sud de l'archipel des Kouriles (Itouroup, Kounachir, Shikotan et Habomai), se référant au Traité commercial et frontalier de 1855, document qui reconnaît ces îles comme japonaises. Mais ces îles ont été rattachées à l'Union soviétique à la fin de la Seconde Guerre mondiale. La Russie en a hérité après la chute de l'URSS.

    Lire aussi:

    Poutine: "Seuls les USA peuvent influencer Kiev"
    Poutine promet d’offrir une glace russe au président chinois
    Quel Japon rêve de créer son premier ministre Shinzo Abe?
    Shinzo Abe cédera-t-il à la tentation de réarmer son pays?
    Tags:
    traité de paix, conditions, Shinzo Abe, Vladimir Poutine, Kouriles du Nord, Japon, Kouriles du Sud, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik