Ecoutez Radio Sputnik
    Barack Obama

    Obama entraîne la Grande-Bretagne dans la lutte contre son imaginaire "agresseur russe"

    © AP Photo/ Andrew Harnik
    International
    URL courte
    804590178

    Le président américain Barak Obama est toujours occupé à ses cauchemars où il se voit en grand justicier des petits devant l'agresseur russe. Désormais, le shérif à la triste figure a trouvé dans la Grande-Bretagne un acolyte dans sa lutte contre ses moulins à vents…

    N'ayez donc crainte, désormais les Etats-Unis et la Grande-Bretagne conjureront leurs efforts afin de faire face comme il se doit à la fameuse menace émanant de la Russie. Cette fois, le président américain s'est procuré le soutien de la première ministre britannique récemment élue, Theresa May.

    "Le Royaume-Uni a confirmé ses engagements concernant l'architecture de sécurité transatlantique. Nous sommes alliés au sein de l'Otan et avons la même vision du monde. Nous continuerons à résister à l'agression russe en Ukraine, à faire face aux menaces cybernétiques, à lutter contre les réseaux terroristes et à combattre Daech", a martelé le chef de la Maison Blanche.

    Barack Obama a rencontré Theresa May dans le cadre du sommet du G20 qui se tient actuellement en Chine. C'était leur première rencontre depuis que Theresa May occupe son nouveau poste.

    Kiev considère Washington comme son meilleur allié et principal protecteur face à une Russie qui ne cherche qu'à inventer de nouvelles tactiques visant à porter atteinte à la souveraineté ukrainienne, selon les autorités de Kiev.

    Pourtant, ces mesures seraient les bienvenues si la Russie avait vraiment exercé les atrocités dont on l'accuse à l'égard de l'Ukraine. Pour l'instant, l'argent destiné au financement des projets de "lutte contre l'agression russe" ne cesse de remplir les poches des fonctionnaires ukrainiens, comme c'était le cas du "Mur" à la frontière russo-ukrainienne.


    Lire aussi:

    Le redressement de l'Ukraine coûtera la bagatelle de 1,52 md USD
    L'Ukraine commence à extraire du gaz dans une décharge
    L'Ukraine vend son "rêve" à la Chine
    Les Etats-Unis ont transformé l'Ukraine en plateforme du trafic d’armes
    Tags:
    agression russe, Royaume-Uni, Ukraine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik