International
URL courte
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)
792
S'abonner

La première-ministre britannique se dit optimiste par rapport à l’avenir de son pays après le Brexit, bien qu’elle reconnaisse également que le Royaume-Uni doit se préparer à affronter une période difficile.

"Je crois qu'il faut être prêt à traverser les temps difficiles qui s'annoncent. Mais moi, je regarde vers l'avenir avec optimisme", a déclaré Mme May dans un entretien à la chaîne BBC.

La chef du gouvernement britannique a confirmé que le Royaume-Uni ne lancerait pas le processus de sortie de l'UE cette année, mais a souligné que les Britanniques ne voudraient pas que l'application de l'article 50 sur le Brexit soit trop freinée.

Mme May a répété qu'elle souhaitait voir l'avènement d'un Royaume-Uni indépendant qui tracerait sa propre route.

Précédemment, la première-ministre a pourtant reconnu que la sortie de son pays de l'UE aurait un effet négatif sur l'économie et qu'il fallait se préparer à des temps difficiles.
Le 23 juin, les Britanniques se sont prononcés par référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni au sein de l'UE. 51,9% des votants ont plébiscité la sortie de l'UE.

 

Dossier:
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)

Lire aussi:

Theresa May pronostique des temps difficiles pour le Royaume-Uni
Quand des élèves d'Eton snobent Theresa May pour rencontrer Poutine
Le coup de maître de Theresa May
Sur quoi a porté le premier coup de fil de Poutine et Theresa May?
Tags:
Union européenne (UE), Theresa May, Londres, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik