International
URL courte
Crise migratoire (automne-hiver 2016/17) (79)
4423
S'abonner

La Bulgarie n'est plus capable d'accueillir des migrants économiques, a déclaré son premier ministre Boïko Borissov.

En écho à la déclaration du président du Conseil européen Donald Tusk, Boïko Borissov a également averti que la Bulgarie était à bout de ressources concernant les réfugiés.

"Il n'est plus possible que la Bulgarie accueille des migrants économiques, et l'Europe en étouffe déjà", a souligné le premier ministre cité par la chaîne Nova.

"Le président du Conseil européen Donald Tusk a confirmé aujourd'hui tous mes propos sur le fait que l'Europe devait fermer ses frontières extérieures et ne laisser entrer que les migrants politiques, en attendant que les problèmes actuels soient résolus."

Une bagarre impliquant plus de 800 personnes a éclaté dans la ville bulgare de Harmanli (sud) où se trouve un centre de réfugiés. Selon le premier ministre, le mécontentement des habitants de la ville est justifié. Il a également confirmé que le centre serait converti en camp de type fermé.

L'Onu estime que le Vieux continent traverse la crise migratoire la plus importante depuis l'époque de la Seconde Guerre mondiale. Selon les données fournies par l'agence Frontex, qui gère les frontières extérieures de l'UE, plus de 1,8 million de réfugiés ont traversé de façon illicite les frontières de l'Europe en 2015.

Dossier:
Crise migratoire (automne-hiver 2016/17) (79)

Lire aussi:

Daech met à prix la tête de ce "chasseur de migrants" pour 50.000 USD
Une fois la "Jungle" de Calais démolie, où iront les réfugiés?
L'UE est à bout de ressources à l'égard des réfugiés
«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Tags:
centre d'accueil, crise migratoire, Boïko Borissov, Bulgarie, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook