Ecoutez Radio Sputnik
    Le président chinois Xi Jinping

    Pékin s'oppose aux systèmes THAAD américains en Corée du Sud

    © REUTERS/ Aly Song
    International
    URL courte
    G20 de Hangzhou (20)
    234469621

    Lors d'un entretien avec la présidente sud-coréenne Park Geun-hye en marge du sommet du G20, le président chinois Xi Jinping a exprimé son opposition au déploiement américain de batteries antimissile THAAD en Corée du Sud.

    En outre, le président chinois a réaffirmé l'engagement de la Chine en faveur d'une dénucléarisation de la péninsule coréenne, rapporte l'agence de presse Chine nouvelle.

    "Mal gérer cette question n'est pas propice à la stabilité stratégique dans la région et pourrait intensifier les conflits", a souligné le président chinois, cité par Chine nouvelle, lors de cette rencontre bilatérale.

    Washington et Séoul se sont accordés en juillet sur le déploiement des systèmes antimissile "Terminal High Altitude Area Defense" (THAAD) en 2017 en Corée du Sud, pour faire face aux menaces nucléaires et balistiques venant du nord.

    La Corée du Nord a menacé d'apporter une "réponse physique" à ce déploiement tandis que Pékin redoute que les radars du THAAD ne servent à surveiller ses propres capacités militaires. La Chine et la Russie se sont aussi déclarées profondément préoccupées par les intentions de Washington et Séoul.

    La présidente sud-coréenne a répondu à M.Xi que "le quatrième essai nucléaire de la Corée du Nord et ses provocations en matière de missiles balistiques cette année ont gravement nui à la paix dans la péninsule et dans la région et posent un défi au développement des relations entre la Corée du Sud et la Chine", rapporte l'agence de presse sud-coréenne Yonhap.

    En service depuis 2008, le THAAD est un système de missiles antibalistiques américain conçu pour détruire les missiles balistiques de portées moyenne ou intermédiaire dans leur dernière phase d'approche en s'écrasant contre eux. Le missile ne transporte aucune ogive, c'est seulement son énergie cinétique qui sert à détruire. 

    Dossier:
    G20 de Hangzhou (20)

    Lire aussi:

    On en sait plus sur ce qu'Obama attend de Moscou dans le dossier syrien
    C'est sûr: Poutine et Obama se rencontreront lundi
    Poutine pointe les raisons du ralentissement de la croissance mondiale
    Tags:
    système antimissile THAAD, Sommet du G20 en Chine, Park Geun-hye, Xi Jinping, Hangzhou, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik