Ecoutez Radio Sputnik
    Le président des Philippines, Rodrigo Duterte. Archive photo

    Le président philippin insulte copieusement Obama avant une rencontre au sommet

    © REUTERS/ Erik De Castro
    International
    URL courte
    7183971303

    En marge du sommet de l’Asean, prévu mardi au Laos, le président philippin s’est adressé au président américain de manière odieuse. De quoi faire douter Obama de l'utilité d'une rencontre bilatérale.

    Au cours d'une conférence de presse avant son départ pour le sommet de l’Asean (Association des nations d’Asie du Sud-Est) au Laos, le président philippin Rodrigo Duterte a prévenu son homologue américain de ne pas l’interroger sur la question des exécutions extrajudiciaires, parce que sinon, "fils de p…, je vais te porter malheur à ce forum", faisant allusion à l'entretien prévu entre les deux hommes à Vientiane.

    Si le président s'est ainsi emporté, c'est parce qu'il est convaincu que Barack Obama a l’intention d’aborder le sujet de l’exécution de plus de deux milles personnes dans le cadre de la lutte contre les narcotrafiquants.

    En marge du sommet du G20 en Chine, M.Obama a déclaré que Washington était très préoccupé par le problème du trafic de drogue et de la criminalité aux Philippines et que ce serait l'un des sujets principaux qui seraient abordés lors de la rencontre bilatérale.

    A cet égard, Rodrigo Duterte a fait un discours lors de la conférence de presse avant de partir à Vientiane pour prendre part au sommet.

    "Je suis le président d’un Etat souverain et nous avons depuis longtemps cessé d’être une colonie. Je n’ai pas de maître, excepté le peuple philippin. Il faut être respectueux. Il ne faut pas se contenter de balancer des questions et des communiqués. Fils de p…, je vais te porter malheur dans ce forum", a annoncé le chef d'Etat, célèbre pour ce genre de déclarations. 

    Réagissant à cette insulte, le chef de la Maison Blanche a exprimé ces doutes quant à l’utilité de la réunion bilatérale prévue.

    "C’est un garçon pittoresque. Je veux toujours m’assurer (…) que cela sera vraiment productif", a déclaré Barack Obama au sommet du G20 à Hangzhou.

    Ce n’est pas la première fois que le chef d’Etat philippin insulte des hauts responsable américains. Il y a un mois, Rodrigo Duterte aurait qualifié l'ambassadeur des Etats-Unis Philip Goldberg d'"ambassadeur homosexuel" et de "fils de p…" lors d'une rencontre avec des militaires.

    Le président des Philippines Rodrigo Duterte a été surnommé "le Bourreau" à cause de la guerre acharnée qu'il mène contre les narcotrafiquants. Après avoir remporté les élections présidentielles en mai de cette année, il a exhorté les citoyens à tuer tous les drogués et les trafiquants de drogue. Plus de 2.000 personnes ont été tuées depuis qu'il a occupé son poste et le nombre de morts ne cesse de croître. 


    Lire aussi:

    Philippines: 700 morts dans la guerre contre la drogue
    L'explosion sur un marché de nuit aux Philippines, de nombreuses victimes
    La pendaison bientôt de retour aux Philippines?
    Une ville multicolore voit le jour aux Philippines
    Tags:
    insulte, sommet, Sommet du G20 en Chine, Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), G20, Rodrigo Duterte, Barack Obama, Vientiane, Laos, Philippines, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik