Ecoutez Radio Sputnik
    Une plage syrienne

    Malgré la guerre médiatique, le tourisme syrien prospère

    © AFP 2017
    International
    URL courte
    225082372

    La guerre médiatique menée par l'Occident a une nouvelle cible: le domaine touristique. Mais que se cache-t-il derrière la notion de tourisme en Syrie? Sputnik donne la parole au ministre syrien du Tourisme Bouchra Yazici.

    Il est bien notoire que le secteur touristique d'un pays dépend fortement de son niveau de sécurité, et dernièrement le tourisme a été touché de plein fouet en Syrie comme dans beaucoup d'autres pays. Mais le tourisme en Syrie souffre non seulement des combats qui font rage mais aussi des médias occidentaux et arabes.

    Ainsi, le ministère syrien du Tourisme a été submergé de critiques après la publication d'une publicité destinée à montrer qu'une vie civilisée existe malgré tout en Syrie.

    "Notre ministère du Tourisme s'emploie à promouvoir le secteur touristique en Syrie. Et les médias occidentaux et arabes se sont acharnés sur une simple vidéo sur les dizaines de films publiés par le ministère. Certes, ils ont commenté la vidéo dans la meilleure tradition du terrorisme médiatique incessant contre le pays et le peuple syrien", déplore le ministre syrien du Tourisme Bouchra Yazici dans un entretien à Sputnik.

    La vidéo en question, comme des dizaines d'autres, était censée montrer au monde l'aspect civilisé du pays, la nature de sa géographie — après tout, la Syrie n'est pas connue qu'à travers la guerre.

    "Nous ne l'avons pas fait dans l'objectif d'attirer le touriste étranger pour qu'il vienne et passe ici ses vacances. Bien que la Syrie maintienne jusqu'alors des tarifs relativement bas (dans le domaine du tourisme, ndlr), comparativement à d'autres pays de la région", poursuit le ministre.

    Entre-temps, le tourisme intérieur n'a en rien été freiné, et toutes les chambres en bord de mer ont été remplies la saison dernière. Les hôtels quatre et cinq étoiles de Damas ont été remplis à 90% sur les périodes de Noël et durant l'été.

    "Lorsque nous tournons une publicité, c'est pour promouvoir l'aspect civilisé de la Syrie. La publicité montre donc les beautés du pays, contre lequel le monde entier a comploté afin de le détruire. Dans nos vidéos, nous montrons la résistance de notre peuple et l'absence de peur face à la menace terroriste", partage M. Yazici.

    Malgré la guerre, la plupart des sociétés opérant dans le domaine touristique sont déjà revenues au travail, les hôtels ont rouvert leurs portes aux touristes et de nouveaux projets s'apprêtent à voir le jour dans un futur proche.

    En 2015, plus de 500.000 personnes ont choisi la Syrie pour passer leurs vacances, dont la majorité dans un but de pèlerinage. Les autorités espèrent également attirer les Syriens non aisés afin qu'ils puissent eux aussi jouir du secteur touristique.

    "En 2015, le nombre de touristes a augmenté de 12% en comparaison avec l'année 2014. Et sur la période passée de 2016, par rapport à la période analogue en 2015, on observe déjà une croissance du tourisme de 30%, y compris grâce à l'afflux de touristes étrangers", se réjouit M.Yazici.

    Lire aussi:

    Quel avenir touristique pour le sud-est de la Turquie?
    Turquie: les paiements en roubles pour sauver le marché touristique?
    Attentat en Tunisie: un coup dur pour l'industrie touristique du pays
    Londres, destination touristique la plus populaire
    La Turquie perd ses positions sur le marché touristique
    Les grands projets de Poutine pour l'Extrême-Orient russe
    Tags:
    guerre de l’information, médias, publicité, critiques, croissance, tourisme, Bouchra Yazici, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik