International
URL courte
657132
S'abonner

Après la mer Baltique et la mer du Japon, des avions-patrouilleurs US ont été détectés aux abords des bases russes déployées en Méditerranée. A l'évidence, il faut s'attendre à ce que la partie américaine rétorque encore une fois que ses avions ne nuisaient à personne…

Deux avions de patrouille maritime américain P-8 Poseidon se sont approchés de la base aérienne de Hmeimim en Syrie, utilisée par les forces aérospatiales russes, ainsi que du centre logistique de la Marine russe à Tartous.

Il est à noter que les avions, conçus pour la reconnaissance et la destruction de sous-marins, sont en train d'exécuter une mission dans la partie orientale de la mer Méditerranée.

Les trajets de vol sont effectués au large des côtes syriennes, dans le voisinage immédiat des bases mentionnées, où sont encore déployés des convois de navires militaires russes, couvrant en mer le contingent des troupes en Syrie.

Le 2 septembre, un avion P-8A Poseidon, ayant décollée d'un aérodrome en Sicile, a volé pendant quelque temps entre la côte orientale de Chypre et la côte syrienne. Au cours de sa mission de patrouille, il s'est approché de Hmeimim à environ 50 kilomètres.

Cette année, un P-8 Poseidon, un avion de reconnaissance faisant partie de l'aviation de patrouille de l'US Navy, a été également intercepté, lors d'une mission dans l'espace aérien international, par un chasseur russe MiG-31 près de la péninsule du Kamchatka. En outre, un chasseur russe Su-27 avait intercepté un avion de reconnaissance américain Boeing RC-135 au-dessus de la mer Baltique.

Pourtant, le Pentagone ne cesse d'affirmer que son avion ne nuisait à personne, agissant "de façon professionnelle et en toute sécurité."

Lire aussi:

Un avion de patrouille US intercepté près de la frontière russe
Encore un patrouilleur US près de la Russie, l'attaché américain convoqué
La Chine alerte sur un possible krach des marchés occidentaux: «Il faut être très vigilant»
Moscou appelle à «ne pas jouer avec le feu» après l'adoption de nouvelles sanctions US
Tags:
surveillance, base aérienne, aérodrome de Hmeimim, Boeing P-8 Poseidon, Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook