Ecoutez Radio Sputnik
    Militaires américains

    La puissante machine militaire US incapable de gagner une seule guerre

    © AFP 2017 Alik Keplicz
    International
    URL courte
    1847476990

    De toute évidence, les Etats-Unis, qui sont la machine militaire la plus puissante de l'histoire de l'humanité, ne peuvent gagner ne serait-ce qu'une seule guerre, suppose un observateur britannique.

    Possédant la plus puissante machine militaire de l'histoire universelle, les Etats-Unis semblent incapables de gagner la moindre guerre, écrit Freddy Gray dans son article "L'effritement de la suprématie européenne, britannique et américaine" pour le National Interest.

    "Quand l'Amérique s'assigne pour objectif de propager la liberté, la richesse et la sécurité à travers le monde, cela débouche en règle générale sur une baisse du taux de liberté, de richesse et de sécurité", constate M.Gray, ajoutant que même les opérations réussies de Washington dans d'autres pays, notamment en Libye en 2011, conduisaient à des catastrophes.

    Et de rappeler que les Etats-Unis avaient essayé de jouer le rôle de gendarme mondial, mais que cela n'avait rien donné de bon.

    L'auteur fait la conclusion selon laquelle la suprématie de Washington sur la scène internationale touche à sa fin.

    "On qualifie souvent la Russie de puissance qui faiblit, mais Moscou atteint ses objectifs stratégiques là où d'autres puissances mondiales subissent des échecs. Le "soft power" du Kremlin possède à présent le plus puissant potentiel de ces trente dernières années", estime le journaliste.

    Par ailleurs, il signale l'éclipse de l'Europe qui, tout en restant la deuxième force économique du monde, compte toujours sur la bonne volonté et la puissance militaire des Etats-Unis.

    "Criblée de dettes, l'Union européenne traverse une grave crise politique", relève M.Gray, se référant entre autres à la décision de Londres de se retirer de l'UE.

    Qui plus est, M.Gray estime que l'Europe n'est pas vraiment reconnaissante aux Américains qui assument l'essentiel du financement de l'Otan et qui auraient pu accepter cette ingratitude des alliés si leur suprématie n'était pas à ce point remise en cause à l'heure actuelle.

    Lire aussi:

    La Russie occupe la deuxième place au classement de la puissance militaire
    Les Américains qualifient la puissance militaire de Russie de menace aux USA
    Quand la suprématie des Etats-Unis va au-delà du bon sens
    Tags:
    alliés, financement, puissance, Union européenne (UE), Kremlin, OTAN, Londres, Europe, Libye, Russie, Washington, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik