Ecoutez Radio Sputnik
    La Mecque

    Hajj: Riyad force les pèlerins à porter des bracelets israéliens

    © AP Photo/ Mosa'ab Elshamy
    International
    URL courte
    386955640

    Les autorités saoudiennes ont apporté des changements dans la sécurité entourant le hajj, obligeant le port d'un bracelet électronique pour les pèlerins. Non sans sourciller face à cette mesure, les Iraniens y vont de leurs propres propositions de modifications dans la logistique de l'événement.

    A l'occasion du hajj (grand pèlerinage de La Mecque dont seront privés les Iraniens cette année), l'ayatollah Ali Khamenei, le guide suprême iranien, a appelé à réviser la gestion des deux plus importants lieux saints de l'islam, La Mecque et Médine, actuellement contrôlés par Ryad.

    Interrogé par Sputnik, le politologue iranien Seyed Hadi Afghahi a expliqué que l'Iran avait depuis longtemps appelé la dynastie saoudienne des Al Saoud à améliorer les conditions de sécurité, surtout dans les vallées étroites comme celle de Mina, à quelques kilomètres de la Grande Mosquée de la Mecque, où une bousculade mortelle s'est produite en 2015, tuant 717 personnes. L'Iran propose de créer un projet conjoint de gestion de ces lieux saints pour garantir la sécurité. Mais en 2016, les Iraniens n'ont même pas été autorisés à participer au hajj.

    L'Iran exige que la direction du hajj de La Mecque et Médine soit assurée non pas par les autorités saoudiennes, mais par l'Organisation de la coopération islamique (OCI), par exemple.

    Selon M. Afghahi, le régime saoudien a conclu un accord secret avec Israël en signant un contrat avec une compagnie israélienne pour l'achat de bracelets électroniques que chaque pèlerin sera tenu de porter. "Cela signifie-t-il que c'est Israël qui sera désormais responsable de notre sécurité?", s'indigne le politologue.

    Lire aussi:

    Iran: en faisant la guerre au Yémen, l'Arabie saoudite cache ses problèmes intérieurs
    Une des explications sur les bombardiers russes en Iran
    L’Arabie saoudite achète des drones chinois
    Tags:
    pèlerinage, islam, religion, hajj, Seyed Hadi Afghahi, La Mecque, Arabie Saoudite, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik