Ecoutez Radio Sputnik
    President Barack Obama pauses during a news conference in the East Room of the White House, on Wednesday, Nov. 5, 2014, in Washington. Obama is telling Americans who voted for change: I hear you.

    Top-10 des insultes politiques les plus mémorables

    © AP Photo/ Evan Vucci
    International
    URL courte
    397582535

    Le président philippin Rodrigo Duterte qui, lundi, a qualifié Barack Obama de "fils de pute", n'est pas le seul homme politique à exprimer son opinion sans langue de bois. Découvrez un Top-10 des insultes politiques compilées par Sputnik.

    Les politiciens oublient parfois leur langue de bois diplomatique. Retrouvez les phrases les plus mémorables des personnes qui ne mâchent pas leurs mots:

    1. Le journaliste et activiste américain Jim Hightower à propos du président George H.W.Bush: "Si l'ignorance monte un jour à 40 dollars le baril, je veux les droits de forage dans la tête de George Bush" (2010)

    2. L'homme d'Etat français Georges Clemenceau à propos du Premier ministre britannique David Lloyd George: "Oh, si je pouvais pisser comme il parle!"

    3. L'homme politique et militaire syrien Mustafa Tlass sur le chef de l'Autorité palestinienne Yasser Arafat: le "fils de 60.000 putains" (1999)

    4. Le maire de Londres Boris Johnson sur la candidate à la présidence américaine et ancienne secrétaire d'Etat Hillary Clinton: "Elle a des cheveux teints en blond, des lèvres boudeuses et un regard bleu acier comme une infirmière sadique d'un hôpital psychiatrique" et si "Bill (Clinton) peut gérer Hillary, il peut sans doute gérer n'importe quelle crise mondiale" (2007)

    5. Le président uruguayen José Mujika sur la présidente argentine Cristina Fernández de Kirchner: "Cette vieille est pire que le borgne" (avril 2016). 

    Le chef d'Etat a lancé cette phrase à la pause d'une conférence de presse en oubliant que le micro était toujours ouvert.

    6. La commission d'Etat nord-coréenne pour la sécurité sur le président américain Barack Obama: il "est toujours imprudent en paroles et en actes comme un singe dans une forêt tropicale" (2014).

    7. Le journaliste et homme d'Etat américain Pat Buchanan à propos de l'ancien président américain Bill Clinton: "L'expérience de Bill Clinton en matière d'affaires étrangères se résume à peu près au petit-déjeuner qu'il a mangé à l'International House of Pancakes" (une chaîne de restaurants aux Etats-Unis, qui se spécialise dans les aliments du petit-déjeuner, y compris les crêpes, omelettes et pain grillé, ndlr.) (1992).

    8. Le premier ministre italien Silvio Berlusconi sur le président américain Barack Obama: un homme "jeune, beau et même bronzé" (2008). 

    "Je vous passe les salutations de cet homme bronzé… Barack Obama", a encore déclaré le chef du gouvernement italien, de retour d'un sommet du G20 de Pittsburgh en 2009. Et de dévoiler les secrets de la famille du président: "Imaginez, ils vont à la plage ensemble, sa femme est aussi bronzée".

    9. Le leader du Parti de gauche français Jean-Luc Mélenchon (ex-PS) a raillé "François Hollande et tous les autres fromages lyophilisés" en parlant de son adversaire socialiste à la présidentielle (2010).

    10. Le premier ministre italien Silvio Berlusconi à propos de la chancelière allemande Angela Merkel et de son caractère difficile: "un gros cul imbaisable" (2011). 

    Lire aussi:

    Le président philippin insulte copieusement Obama avant une rencontre au sommet
    Le président philippin promet de bouffer du terroriste tout cru
    Le président philippin insulte Obama et trouve le soutien de Pékin
    Le président philippin s'excuse d'avoir traité Obama de "fils de pute"
    Le "Donald Trump philippin", tout nouveau président, prête serment
    Le top-10 des tweets qui ont fait l'histoire
    Tags:
    Top-10, insulte, Pat Buchanan, José Mujika, Mustafa Tlass, David Lloyd George, Georges Clemenceau, Jim Hightower, George Bush (George H.W.Bush), Boris Johnson, Yasser Arafat, Silvio Berlusconi, Bill Clinton, Hillary Clinton, Cristina Fernandez de Kirchner, Jean-Luc Mélenchon, François Hollande, Angela Merkel, Barack Obama
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik