International
URL courte
Crise migratoire en Allemagne (2016) (45)
16124
S'abonner

Avec la crise migratoire qui a envahi l'Europe, les pays qui accueillent les migrants sont obligés de les intégrer. Pourtant, parfois, sur fond de cette course à l'intégration, les habitants locaux sont exposés à une rivalité sur le marché du travail avec les réfugiés.

Ainsi, par exemple, selon un récent rapport publié par la Commission européenne et l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), environ 71% des réfugiés en Allemagne sont surqualifiés pour leur travail, pour le reste de l'UE ce chiffre est de 60%. Les données sont basées sur les exigences de travail des réfugiés comparativement à leurs qualifications actuelles.

Les réfugiés sont également plus surqualifiés que les autres groupes d'immigrés en Allemagne: 38% des employés qui ne sont pas nés dans l'UE occupent des postes de travail qui sont au-dessous du niveau de leurs compétences, en comparaison au 30% dans toute l'UE. Il y a aussi un énorme contraste lorsqu'on examine la population native: 16% des Allemands de souche sont surqualifiés pour leur travail, alors que la moyenne dans toute l'UE est de 21%, rapporte The Local.

Cependant, selon le rapport, l'Allemagne est en bonne voie en ce qui concerne l'intégration des réfugiés sur son marché du travail:

"La crise des réfugiés est l'occasion d'améliorer considérablement le système d'intégration", a déclaré l'expert du marché de l'emploi de l'OCDE, Thomas Liebig.

Les compétences linguistiques des migrants sont également prises en compte dans ce rapport: elles sont d'une importance significative pour le processus d'intégration et pour le marché du travail. A travers l'Europe, moins de la moitié des migrants possède un niveau avancé de la langue locale et ceci est à comparer aux deux tiers des autres groupes de migrants.

Pourtant, en Allemagne, seulement 9% des réfugiés qui ont habité dans le pays pendant 10 ans possèdent un niveau avancé en allemand. Mais ces données sont difficiles à mettre en relief avec d'autres pays, comme par exemple l'Espagne, puisque là, la majorité des migrants viennent de pays sud-américains, et donc parlent très bien l'espagnol.

Il est à noter que la situation pour les femmes réfugiées en Allemagne serait plus difficile: leur taux d'emploi est de 45%, soit 17% de moins que celui des hommes.

Dossier:
Crise migratoire en Allemagne (2016) (45)

Lire aussi:

Cette Française quitte son travail pour "procurer un horizon aux réfugiés"
Ces migrants qui disparaissent en Suisse
"Emplois d'un euro", une chance pour les migrants de profiter à la société
Tags:
marché du travail, travailleurs immigrés, migrants, réfugiés, OCDE, Union européenne (UE), Europe, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook