Ecoutez Radio Sputnik
    US Special Forces Group

    En Afghanistan, un raid américain tourne au fiasco

    © Flickr/ The U.S. Army
    International
    URL courte
    4050122613

    "L’affaire a mal tourné": une opération lancée par les troupes américaines pour libérer deux civils enlevés début août dans le centre de Kaboul a échoué.

    Un raid mené par les troupes américaines en Afghanistan s'est soldé par un échec, rapporte la chaîne Fox News. Selon le média, les soldats ont tué sept "combattants ennemis", mais n'ont cependant pas découvert les otages.

    "Malheureusement, les otages ne se trouvaient pas où nous le pensions", a indiqué jeudi Peter Cook, porte-parole du Pentagone.

    Les otages, un Américain et un Australien, professeurs à l'Université américaine d'Afghanistan, ont été enlevés le 7 août au soir sur la route de Dar-ul-Aman, l'une des grandes artères du centre de Kaboul qui conduit à l'ancien palais royal.

    Ce n'était pas la première fois que les soldats américains tentaient de libérer les deux otages sans y parvenir. Comme le précise la chaîne, la tentative précédente avait été suspendue car elle n'avait pas reçu l'aval de la Maison Blanche.

    Le président Barack Obama a ensuite donné son feu vert pour cette deuxième tentative de libération, suite à quoi les forces spéciales américaines ont donné l'assaut contre le refuge des combattants, révèle Fox News, sans donner d'indication sur la date ou le lieu précis.

    "L'affaire a mal tourné", a avoué à la chaîne une source proche de l'opération. Selon lui, lors de la première tentative, les forces de l'ordre ont dû faire demi-tour, car ils n'avaient pas reçu l'ordre de mener l'opération. Selon une autre source, la tentative n'a pas abouti à cause de la "bureaucratie à la Maison Blanche".

    L'enlèvement des deux professeurs était apparemment le premier au sein du personnel étranger de l'Université américaine d'Afghanistan (AUAF), dont le campus est protégé en permanence par quelque 70 membres des forces de sécurité, selon le ministère de l'Intérieur.

    Depuis l'enlèvement, l'Université américaine d'Afghanistan a été visée le 25 août par un assaut de plus de dix heures qui a fait 16 morts.

    Lire aussi:

    En Afghanistan, les talibans gagnent du terrain
    En Libye, les USA répètent leurs mauvais paris d'Afghanistan
    Retour sur l'attentat du théâtre Doubrovka à Moscou en 2002
    Tags:
    militaires, otage, États-Unis, Afghanistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik