International
URL courte
2213
S'abonner

Après des accidents survenus ces dernières années dans plusieurs centrales nucléaires, la question de sécurité nucléaire reste particulièrement sensible. Pendant trois mois, le système d'alarme contrôlant le niveau de radiation d'un réacteur en Chine n’a pas fonctionné, ce qui aurait pu être lourd de conséquences…

Le système d'alarme contrôlant le niveau de radiation d'un réacteur dans la ville chinoise de Shenzhen (province du Guangdong, sud) est resté éteint pendant trois mois, lit-on dans le journal South China Morning Post.

Selon le journal, un employé de la centrale nucléaire de Ling Ao s'est apeçu en mai dernier que le système d'alarme ne fonctionnait pas et que l'écran du système n'affichait aucune information. Le système a été immédiatement remis en service. La vérification a montré que le niveau de rayonnement  dans la centrale n’avait pas changé. Il s'est avéré que le système avait été débranché lors d'une opération planifiée d'entretien effectuée en février dernier, suite à laquelle les employés ont oublié de rallumer le système.

Selon les responsables de la sécurité nucléaire chinois, aucun dommage n'a été causé à la centrale.

A l'heure actuelle, 30 centrales d'une puissance cumulée de 28 gigawatts fonctionnent en Chine, 24 centrales supplémentaires sont en cours de construction. Auparavant, Pékin a déclaré son intention de construire la première centrale nucléaire flottante qui devrait être mise en service en 2019.


Lire aussi:

Un scénario de type Fukushima aux USA tournerait au cauchemar
Russie-Ukraine: une coopération en matière d’élimination des conséquences de l’accident à la centrale de Tchernobyl
Un an après l'accident à la centrale électrique Sayano-Chouchenskaïa
Le monde menacé d’une crise alimentaire, alerte l'Onu
Tags:
système d'alarme, centrale nucléaire, Shenzhen, Guangdong, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook