International
URL courte
62673
S'abonner

Le président ukrainien Piotr Porochenko a interdit hier la tenue des élections législatives russes sur "son territoire". Aujourd’hui, il présente une série de conditions à Moscou.

Kiev pourrait accepter la tenue des élections à la Douma (chambre basse du parlement russe) sur son territoire si la Russie n'organise pas le scrutin en Crimée. Les candidats représentant cette région russe doivent être également effacés de la liste des candidats, a indiqué le ministère ukrainien des Affaires étrangères.

Hier, le chef de l'Etat ukrainien a ordonné au ministre ukrainien des Affaires étrangères d'informer la Russie de l'impossibilité d'organiser les élections législatives russes sur le "territoire ukrainien", a écrit le porte-parole de M.Porochenko sur son Twitter. 

Les élections à la Douma (chambre basse du parlement russe) auront lieu le 18 septembre. Elles se tiendront également en Crimée. Selon la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, des bureaux de vote seront en outre mis en place à l'ambassade de Russie à Kiev ainsi que dans les consulats généraux à Odessa, à Lvov et à Kharkov. 

Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a annoncé jeudi que la Russie ne tiendrait pas compte de la position de l'Ukraine sur l'élection en Crimée, la péninsule étant redevenue russe suite à un référendum.

Lire aussi:

La "guerre sanglante" de Kiev contre les journalistes
Chaîne télé incendiée à Kiev: l'UE demande une enquête
Les radicaux ukrainiens promettent "un automne chaud" à Kiev
A Kiev, une chaîne "pro-russe" incendiée avec des journalistes à l'intérieur
Tags:
élections législatives, Petro Porochenko, Crimée, Russie, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik