International
URL courte
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)
771371
S'abonner

Suite à la décision du Royaume-Uni de sortir de l'Union européenne, la France et l'Allemagne cherchent à jouer un rôle de premier plan dans la politique de défense de l'UE et appellent à une coopération militaire plus étroite entre les pays européens.

Les réformes proposées par les deux pays se concentrent, d'abord et avant tout, sur la création d'une armée européenne commune, rapporte le journal allemand Süddeutsche Zeitung.

A la veille du prochain sommet de l'UE, les gouvernements des deux pays ont fait aux membres de l'UE une proposition ambitieuse prévoyant la création d'un "siège militaire conjoint et permanent de l'UE", des missions de reconnaissance conjointes à l'aide des satellites européens, la création d'un commandement médical et de la logistique commun, ainsi que la synchronisation du financement et de la planification militaire.

Un document de six pages développé conjointement par la ministre allemande de la Défense Ursula von der Leyen et par le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a déjà été envoyé aux membres de l'UE avant le sommet à Bratislava de jeudi et doit être discuté et approuvé lors de la réunion.

Selon le journal allemand, qui a eu accès au document, la chancelière Angela Merkel et le président français François Hollande chercheraient à démontrer leur rôle de premier plan dans l'UE et à valoriser ce que le document appelle "l'esprit d'entreprise" à la suite de la décision du Royaume-Uni de quitter l'UE.

Auparavant, de nombreux projets dans le domaine de la défense étaient en suspend en raison des vetos constants de Londres. Maintenant, sans le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne espèrent prendre rapidement des décisions.

Selon le nouveau plan de défense potentiel, la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et la Pologne créeraient des structures militaires permanentes qui agiront au nom de l'UE. Le centre de planification et d'opérations militaires se trouverait à Bruxelles, ce qui, selon certains experts, peut éventuellement conduire à l'émergence d'un rival pour l'Otan.

Dossier:
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)

Lire aussi:

Prague et Budapest exhortent à créer l'armée européenne unie
Armée européenne unie: un projet envisageable ?
Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Tags:
armée, OTAN, Union européenne (UE), Ursula von der Leyen, Jean-Yves Le Drian, François Hollande, Angela Merkel, Royaume-Uni, Italie, Espagne, Pologne, France, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook