International
URL courte
Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)
72782
S'abonner

La transparence sur l’état de santé du futur dirigeant des Etats-Unis est de nouveau sous le feu des projecteurs suite au malaise de la candidate démocrate à la présidentielle Hillary Clinton survenu dimanche. Et tout porte à croire que l’épisode aura de lourdes conséquences sur sa campagne électorale…

Le malaise d’Hillary Clinton se produit à un très mauvais moment pour la candidate démocrate et a propulsé la question de son état de santé au premier plan de la campagne pour les jours à venir.

Suite à cet événement, la candidate ne pourra plus tourner en dérision les doutes au sujet de sa santé et de ses quintes de toux en particulier, lit-on dans le journal américain The Washington Post.

Le service de presse d'Hillary Clinton a notamment commis une grave erreur en déclarant que la candidate s'était sentie mal à cause de la chaleur une heure et demie après l'incident.

En outre, l’équipe de la candidate a interdit aux journalistes qui accompagnaient constamment la femme politique de la suivre.

Dimanche matin, la candidate a quitté précipitamment la cérémonie d'hommage aux victimes du 11 septembre à New York en raison d’une déshydratation et d’un coup de chaleur, selon son médecin.

Après de longues heures de silence, son équipe a publié un communiqué du médecin personnel d'Hillary Clinton, Lisa Bardack, déclarant qu'elle était réhydratée, mais que la candidate prenait des antibiotiques pour une pneumonie. 

Un diagnostic qui a selon le médecin été émis vendredi, soit deux jours auparavant.

Le malaise d'Hillary Clinton a provoqué une vague d’interrogations au sujet de son état de santé, et les Américains sont en droit de se demander si Hillary Clinton est bien en mesure d'exercer les fonctions de président, conclut The Washington Post.

Dossier:
Présidentielle 2016 aux Etats-Unis (404)

Lire aussi:

Le malaise d'Hillary Clinton relance les rumeurs sur son état de santé
"Reine du chaos": Hillary Clinton "responsable du désordre mondial"
L'ombre russe hante à nouveau Clinton
Clinton vs. électeurs de Trump: après les insultes, les excuses
Tags:
santé, campagne électorale, maladies, Présidentielle américaine 2016, Hillary Clinton, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook