International
URL courte
44222
S'abonner

Moscou et Washington sont tombés d'accord sur une trêve en Syrie après de longues discussions. Outre le gouvernement syrien, l'opposition doit également respecter cette trêve. Mais comment peut-elle y arriver alors qu'elle est divisée?

Au cours de longues négociations, la partie russe et américaine ont élaboré cinq documents, dont quelques points sont accessibles au public. Il s'agit d'un cessez-le-feu, de l'aide humanitaire, de la délimitation des zones d'action des forces aérospatiales russes et de l'US Air Force.

Le gouvernement syrien s'est déclaré prêt à respecter ces accords, notamment à respecter le cessez-le-feu, à suspendre les hostilités et à ouvrir des corridors humanitaires à Alep.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a pour sa part affirmé que l'opposition syrienne allait également honorer ces engagements.

Mais comment peut-elle y arriver alors qu'elle est divisée?

Qadri Jamil, chef du Front populaire d'opposition syrienne pour les changements et la libération, a déclaré à Sputnik qu'il fallait créer un bloc uni de l'opposition, sans désaccord en son sein, pour mener les négociations avec Damas.

"Nous disons depuis longtemps que nous comptons créer une seule délégation pour l'opposition interne et externe car notre objectif est de mener des négociations directes qui ne peuvent pas avoir lieu sans fusion. Nous allons chercher à y parvenir lors de la dernière étape des négociations à Genève", a indiqué M.Jamil.

Citadelle d'Alep
© Sputnik . Mikhaïl Alaeddin
Moscou et Washington sont tombés d'accord sur une trêve en Syrie, dont le début coïncidera avec la fête musulmane de l'Aïd al-Adha, le 12 septembre. L'accès de l'aide humanitaire à Alep et la création d'une zone démilitarisée ont également été au centre des débats. Le plan de coopération russo-américain comprend notamment des mesures visant à augmenter l'efficacité de la lutte antiterroriste, à consolider le cessez-le-feu et à déboucher finalement sur un retour au processus politique.

Lire aussi:

La communauté internationale salue l'accord Russie-USA sur la Syrie
Pourquoi l’accord Moscou-Washington sur la Syrie est-il si secret?
La Russie et les Etats-Unis arrachent un accord sur la Syrie
Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Tags:
opposition, cessez-le-feu, Front populaire pour le Changement et la Libération, Qadri Jamil, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook